Nouvelle tension Iran-Etats-Unis: un nouveau général tué par des hommes masqués.

L’Iran soupçonne de nouveau les USA, après l’assassinat mercredi dernier, du général Abdolhossein Mojaddami, par des personnes non identifiées.


Des hommes armés masqués ont abattu hier un commandant de la milice iranienne extrémiste Basij et il est apparu que le chef militaire était un allié de Qassem Soleimani, le commandant en chef des Gardiens de la révolution, tué lors d’une frappe de drones américains au début du mois.

Les Etats Unis sont de nouveau pointés du doigt, après la mort du général Abdolhossein Mojaddami. La scène a eu lieu à Darkhowin, village de la province du Khuzestan, dans le sud-ouest de l’Iran.

Selon IRNA, l’agence de presse officielle, les assassins ont tendu une embuscade, dans laquelle ils sont venus à bout de l’officier de l’armée iranienne, commandant les forces Basij, “une aile paramilitaire des Gardiens de la révolution utilisée pour la sécurité intérieure et d’autres tâches, dans la ville de Darkhoein” écrit IRNA. Abdolhossein Mojaddami, précise la même source, était un associé et proche collaborateur du général Qassem Souleimani, tué par un drone américain le 3 janvier dernier en Irak.

« Deux hommes à moto, armés d’un fusil d’assaut et d’un fusil de chasse, ont tendu une embuscade à Mojaddami », précise l’agence. Il a été tué devant son domicile.

Les Etats Unis sont soupçonnés dans cet énième assassinat, alors que personne n’a encore revendiqué le meurtre du général iranien.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.