OUATTARA A PRIS LES DETTES 5 FOIS PLUS QUE TOUS LES PRÉSIDENTS IVOIRIENS RÉUNIS

Selon Lider du Professeur Mamadou Koulibaly, le stock de la dette de l’Etat de Côte d’Ivoire qui était de 2283 milliards FCFA en 2012, serait passé à 11607 milliards FCFA à fin 2018.

L’on avait tant vanté ses qualités de brillant économiste. En effet, en la matière, Alassane Ouattara a su faire croître le taux de croissance économique du pays. Cependant, la gestion des affaires publiques ne se fait pas sans couacs car le stock de la dette de la Côte d’Ivoire a acquis une croissance exponentielle. De fait, la stratégie du Président Ouattara a été de miser sur une croissance forte basée sur les grands travaux, eux-mêmes financés par l’endettement.

« Quand Ouattara arrivait au pouvoir, le stock de la dette de l’Etat de Côte d’Ivoire qui était de 6.373,9 milliards fcfa a été réduit, par le programme Ppte, à 2.283,9 milliards FCFA en 2012, avec un produit intérieur brut (PIB) courant de 13.804 milliards CFA. En fin 2018, cette dette est à 11.607,77 milliards FCFA et le PIB à 23.899,78. milliards FCFA. Le taux de croissance annuel moyen du PIB est de 9,7%, tandis qu’il est de 31,12% pour ce qui concerne la dette », a expliqué le parti Lider, du professeur d’économie Mamadou Koulibaly. A en croire la note de ce parti, « la dette roule plus vite que le PIB ».

« Au moment de rembourser, il faut alors de nouvelles dettes pour servir les anciennes. Un cercle vicieux », prévient Lider. Dans une interview accordée à Radio France internationale (RFI), Alassane Ouattara a fait savoir que son bilan est remarquable. Un « bilan inattaquable », qui reste cependant redevable à un fort endettement et surtout attaquable sur la corruption et l’impunité.

« Les dirigeants africains doivent mettre l’intérêt de leurs peuples au cœur de leur raison sociale », indique l’analyste politique et éveilleur de consciences André Silver Konan, qui dénonce constamment le manque d’orthodoxie dans la gestion des affaires publiques.

En définitive, avec un tel niveau du stock de la dette, Alassane Ouattara est sans aucun doute le Président ivoirien qui a le plus endetté son pays, un lourd héritage pour les générations futures, d’autant que cet endettement continue. Aucun chef d’Etat avant lui, de Félix Houphouët-Boigny (1960-1993), à Laurent Gbagbo (2000-2011), en passant par Henri Konan Bédié (1993-1999) et Robert Guéi (1999-2000, à la suite d’un coup d’Etat), n’avait autant endetté la Côte d’Ivoire.

Source : Afrik soir