Paris : étrange ballet diplomatique chez Abdou Diouf


On sait qu’après avoir été gouverneur de la région de Sine Saloum au début des années 60, Abdou Diouf, au lendemain des évènements de décembre 1962, a un peu séjourné au ministère des Affaires étrangères alors dirigé par le ministre d’Etat Me Doudou Thiam, avant d’intégrer le cabinet de Léopold Sédar Senghor, où il connut une ascension météorite vers le sommet.

L’ancien président de la République, qui a exercé les fonctions de secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), semble avoir enfilé de nouveau ses habits de diplomate.

Dans plusieurs publications dakaroises, il a été relevé au mois de septembre dernier que le nouvel Ambassadeur du Sénégal en France El Hadji Magatte Sèye a réservé sa première sortie au Président Abdou Diouf à qui il a rendu une visite de courtoisie.

« Nous vous admirons également pour votre sens de l’éthique et c’est pourquoi nous avons souhaité venir vous rendre visite avec la forte recommandation du Président Macky Sall », a dit l’ambassadeur Magatte Sèye au Président Diouf, au sortir de cette audience.

L’ancien Président Abdou Diouf a reçu dernièrement en audience l’ex-ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, patron de la Mission des Nations Unies pour la Centrafrique. La rencontre entre les deux personnalités a eu lieu toujours à Paris, informe Enquête, non sans préciser que rien n’a fuité de cette entrevue. C’est dire…

Auparavant, Abdou Diouf a été présenté comme le médiateur de l’ombre dans le contentieux pré-électoral ivoirien. Pour mémoire, en mai 2019, sous la plume de Babacar Justin Ndiaye, Dakaractu révèle : « Exclusif : Abdou Diouf ressoude la fracture chez les Houphouëtistes, ouvre la route du bercail à Laurent Gbagbo et adoucit le climat d’avant le scrutin de 2020 ».

Toute la question est maintenant de savoir si toutes ces démarches relèvent de l’initiative personnelle du prédécesseur du président Wade, qui capitaliserait ainsi sur les 12 ans passés à l’OIF, ou s’il s’agit d’une diplomatie parallèle, au service du Sénégal ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.