« Pas d’arabe s’il vous plaît » : un Egyptien se voit refuser un poste en Allemagne




Pour motif de sa nationalité, la lettre reçue par Yaseen Gabr, un égyptien en réponse à sa candidature dans un cabinet d’architecture allemand est pour le moins appréciable. La lettre devenue virale sur les réseaux sociaux n’a pas manqué d’indigner les internautes. L’entreprise pourtant essaie de se faire comprendre…

En Allemagne, un coup d’intrigue plonge un cabinet d’architecture dans la tourmente à cause de sa lettre jugée très vite dans la famille des discriminations…du racisme depuis le 15 janvier. «Pas d’Arabes, s’il vous plaît», le courrier électronique envoyé au candidat égyptien est pour le moins superflu.

Yaseen Gabr s’est saisi de l’affaire et a partagé sur son compte Facebook l’email reçu qu’il qualifie de «pire lettre de rejet que vous puissiez recevoir».

Pour sa part, l’entreprise GKK + Architekten déclare un «malentendu» en raison du message «coupé» et «retiré de son contexte» sans pour autant nié le fait.

L’entreprise n’a pas précisé comment la lettre a été écourtée ou quel était exactement le malentendu.

Le cabinet d’architecture a par ailleurs justifié de ne pas accepter M.Gabr pour le poste parce qu’il n’avait pas les compétences recherchées, mais a ajouté qu’elle lui avait présenté ses excuses au sujet de sa réponse.

«La pierre angulaire de notre succès est la diversité, l’internationalité, et nos équipes interculturelles», déclare la société.

Le Réseau européen contre le racisme note dans ses publications que l’un des principaux obstacles à la lutte contre le racisme et la discrimination dans les pratiques d’embauche est le manque de transparence dans les entretiens en dehors du secteur public.