Portugal : Une femme noire battue et menottée devant sa fille de 8 ans

Une femme noire a été battue et menottée devant sa fille de 8 ans au Portugal, dans ce qui s’apparente comme une n-ième brutalité policière à l’encontre des personnes noires dans ce pays.

Une femme accuse la PSP de Casal de São Brás, Amadora, de l’avoir arrêtée et battue devant sa fille de 8 ans, dimanche soir, après un désaccord avec un chauffeur de bus.

Cláudia Simões, qui était encore admise à l’hôpital Amadora-Sintra ce lundi après-midi, raconte à une amie sur les réseaux sociaux, qu’elle a été tabassée par un policier de la PSP alors qu’elle était en désaccord avec le conducteur de bus concernant son titre de transport.

Le chauffeur aurait appelé une PSP qui était en patrouille dans cette rue, afin qu’elle intervienne. L’homme a tenté de matriser la dame devant sa fille de 8 ans comme on peut le voir sur ces images.

« Le policier, qui était seul, pour arrêter les attaques de la citoyenne détenue, l’a menottée, en utilisant la force strictement nécessaire à cet effet compte tenu de sa résistance », décrit-elle. Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on voit le policier tenter de maitriser Claúdia Simões et à un arrêt de bus.

Elle a été passée à tabac au commissariat jusqu’à évanouissement

La plainte indique également qu’au poste de police de Casal de São Brás, les agents ont commencé à battre la femme, comme s’il s’agissait d’un sac de boxe, déchargeant toute la colère et la force dont ils disposent sur elle.

Le rapport, qui en quelques heures a atteint plus d’un demi-millier d’actions, fait état également d’insultes raciales et que les coups se sont poursuivis jusqu’à ce que la femme s’évanouisse. Cette dernière a été ensuite transportée à 22 heures à l’hôpital Fernando da Fonseca.

Portugal : Une femme noire battue et menottée devant sa fille de 8 ans

« Aujourd’hui , vers 8 heures du matin, la citoyenne a comparu au poste de police où elle a déposé une plainte contre la police qui a procédé à l’arrestation, qui sera communiquée à l’autorité judiciaire compétente. En conséquence directe de la formalisation de cette plainte, la police de sécurité Le public a déjà ouvert une enquête sur un processus d’enquête afin de, parallèlement à la procédure pénale, procéder à une enquête formelle sur les circonstances de l’événement et sur tous les faits allégués par le citoyen « , précise le PSP


Comment expliquer cette recrudescence d’actes négrophobes en occident alors qu’au même moment le monde entier semble avoir mis son dévolu sur l’Afrique.

En effet le Portugal fait partie des pays qui depuis qu’il est en crise, mise énormément sur ses anciennes colonies en Afrique notamment l’Angola, où des milliers de portugais se déversent chaque jour et rejoignent des millions d’autres qui y vivent. mais d’un autre coté les populations noires du Portugal n’ont jamais été autant confrontées à un racisme ouvert et frontal à la fois par des populations de plus en plus négrophobes que par la police portugaise qui être devenue fan de la police américaine.

Après le passage à tabac d’un jeune originaire du Cap Vert il y’ a un mois par un groupe d’extrême droite. C’est donc un autre acte raciste et négrophobe qui crée l’émoi aujourd’hui au sein de la communauté noire au Portugal.