Réactions autour des attaques xénophobes en Afrique du Sud

Les réactions se multiplient depuis l‘éruption de violences xénophobes en Afrique du Sud. Chefs d’Etat, musiciens, footballeurs, et autres personnalités, principalement du Nigeria et de l’Afrique du Sud, ont saisi leurs comptes Twitter pour exprimer leurs émotions. Coup de projecteur sur quelques-unes de ces réactions.

Cyril Ramaphosa, président de l’Afrique du Sud

“Je condamne dans les termes les plus forts les violences qui se sont propagées autour d’un certain nombre de nos provinces.”

“Il ne peut y avoir aucune justification pour qu’un Sud-Africain s’en prenne à des gens d’autres pays.”

Muhammadu Buhari, président du Nigeria

“Le président Muhammadu Buhari a pris connaissance avec une grande inquiétude des nouvelles attaques sur les citoyens nigérians et leurs biens en Afrique du Sud depuis le 29 août”.

“Le président a également demandé à un envoyé spécial de rencontrer le président Cyril Ramaphosa pour lui faire part de ses inquiétudes et discuter de la situation”.

Moussa Faki Mahamat, chef de la Commission de l’Union africaine

“Je réitère l’engagement continu de la Commission de l’Union africaine à aider le gouvernement sud-africain à s’attaquer aux causes profondes qui ont conduit à ces actes odieux, afin de promouvoir la paix et la stabilité.”

AKA, rappeur sud-africain

‘‘Nous pouvons dire « AFRICA UNITE », tout ce que nous voulons. Nous avons besoin de VRAIES solutions PRATIQUES pour lutter contre la xénophobie.’‘

Davido, musicien nigérian

‘‘Si notre pays est bon ? Qu’allons-nous chercher en Afrique du Sud ???”

Burna Boy, musicien nigérian

‘‘Et à mes frères et sœurs, je n’encourage aucune violence ou quoi que ce soit, s’il vous plaît, protégez-vous et défendez-vous à tout moment, cela peut sembler faux, mais il y a toujours moyen de faire.’‘

Julius Malema, homme politique de l’opposition sud-africaine

‘‘Notre colère est dirigée contre les mauvaises personnes. Comme nous tous, nos frères et sœurs africains vendent leur main-d‘œuvre bon marché pour survivre.’‘

Bobi Wine, député ougandais

‘‘Les attaques xénophobes en Afrique du Sud sont très tristes, décourageantes et décevantes. Elles doivent être condamnées par toutes les personnes de bonne conscience.’‘

2Face Idibia, musicien nigérian

‘‘La xénophobie est le résultat de tant de lavages de cerveau. Nous avons besoin d’une éducation africaine appropriée et d’une réorientation de notre pensée, ce qui devrait être la prochaine ligne de conduite après avoir maîtrisé ces attaques, sinon cela se reproduira. Seules les solutions vont résoudre les problèmes en Afrique maintenant.’‘

Christian Atsu, footballeur ghanéen

‘‘Dites non à la xénophobie.’‘

Par RSA Avec Africanews