Séisme: Tout va bien à la centrale nucléaire de Cruas, mais elle restera à l’arrêt jusqu’en décembre

Tout va bien, mais EDF la met à l’arrêt 

(Montel) EDF a prolongé les arrêts des quatre réacteurs de sa centrale nucléaire de Cruas (3,6 GW), dans la vallée du Rhône, avec un redémarrage échelonné entre le 2 et 19 décembre, indiquent les dernières données de transparence publiées jeudi.

L’électricien avait stoppé Cruas 2, 3 et 4 (2,7 GW) dès lundi soir pour des contrôles à la suite d’un important tremblement de terre survenu dans le sud-est de la France en fin de matinée. La tranche Cruas 1 (915 MW) est à l’arrêt depuis début septembre pour des travaux de maintenance.

EDF prévoit désormais de redémarrer Cruas 2 le 2 décembre à 23h00 CET, Cruas 3 le 16 décembre à 23h00 et Cruas 4 le 9 décembre, à la même heure.

L’entreprise avait dans un premier temps fait savoir que ces réacteurs seraient remis en service vendredi soir.

Le groupe a en outre prolongé de 18 jours, jusqu’au 19 décembre, l’arrêt de Cruas 1, qui se trouve hors service depuis le 7 septembre.

EDF avait averti mercredi que les dates de démarrage pourraient être retardées en raison de la « durée du processus de contrôle en cours ».

Les quatre réacteurs, d’une capacité de 915 MW chacun, représentent environ 5% de la production électrique française.

Vibrations après le séisme
L’épicentre du séisme d’une magnitude de 5,4 a été localisé à environ 15 km de la centrale de Cruas, provoquant des vibrations dont les conséquences devaient être examinées, selon EDF.

L’électricien doit obtenir l’approbation de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour pouvoir redémarrer les quatre réacteurs, afin de s’assurer qu’il n’y aura pas de problèmes après le séisme.

Un responsable de l’IRSN, le bras technique de l’ASN, a expliqué mardi qu’EDF devait procéder à un contrôle « approfondi » de la centrale.

Mercredi, EDF a déclaré que les premiers résultats des contrôles effectués confirmaient que Cruas n’avait subi « aucun dommage ».

source WIKISTRIKE.COM