Soudan : cinq manifestants dont des étudiants tués par balles

Cinq manifestants, dont quatre étudiants, ont été tués par balles lundi lors d’un rassemblement dans la ville d’Al-Obeid dans le centre du Soudan.
“Cinq martyrs sont tombés sous les tirs de snipers lors d’un rassemblement pacifique”, a précisé le comité de médecins proche du mouvement de contestation dans le pays à travers un communiqué en faisant état d’un nombre indéterminé de blessés et sans préciser dans l’immédiat les raisons pour lesquelles ils manifestaient.

Le Soudan, pays pauvre à l‘économie exsangue, est en proie à un mouvement de protestation depuis décembre 2018. Déclenchées après le triplement du prix du pain, les manifestations se sont transformées en contestation du régime qui a poussé l’armée à destituer et arrêter en avril le président Omar el-Béchir après 30 ans au pouvoir.

Elles se sont poursuivies après la mise à l‘écart du chef de l’Etat et la mise en place d’un Conseil militaire qui a succédé à M. Béchir, pour réclamer un pouvoir civil et de meilleures conditions de vie.

Le 17 juillet, les généraux au pouvoir et les leaders de la contestation ont conclu, après de difficiles négociations, un accord sur un Conseil souverain composé de cinq militaires et six civils qui sera chargé de mener la transition pendant un peu plus de trois ans. Ils reprennent mardi les négociations pour finaliser certains points en suspens.