Suisse : Nathalie Yamb déchire son franc CFA et invite les africains à faire autant




L’activiste suisso-camerounaise, Nathalie Yamb réagit après l’annonce de la décision du président français Emmanuel Macron sur le franc CFA. Elle est revenue sur cet épisode en invitant les africains à déchirer le franc CFA.

Le mercredi 20 mai dernier, la France a adopté lors d’un Conseil des ministres, un projet de loi qui entérine la fin de franc CFA. Ce projet vise un renouvellement de la relation entre « la France et l’Afrique et écrire une nouvelle page de notre histoire, a annoncé la porte-parole du gouvernement », Sibeth Ndiaye.

A l’en croire, ce texte qui valide la transformation de cette monnaie en Eco était « très attendu » par les pays de l’Union monétaire ouest-africaine. Cependant, la parité fixe avec l’Euro est maintenue, de même que la fin de la centralisation des réserves de change des États d’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français, conformément à l’accord conclu fin décembre 2019 entre la France et les États de l’Union monétaire ouest-africaine.

Ainsi, la Banque Centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ne devra plus déposer la moitié de ses réserves de change auprès de la Banque de France. Et le retrait de la France des instances de gouvernance dans lesquelles elle était présente a été acté. « Cette fin symbolique devait s’inscrire dans un texte », a fait savoir Sibeth Ndiaye.

Pour rappel, le 21 décembre 2019, le président ivoirien Alassane Ouattara avait annoncé en présence du président Emmanuel Macron que huit pays d’Afrique de l’Ouest et la France avaient décidé de cette réforme d’envergure du franc CFA, qui va changer de nom pour s’appeler l’Eco en cette année 2020.

benintimes

: Afrique Monde