Téhéran exclut de négocier avec Washington sans un «changement de comportement»

L’Iran a rejeté tout dialogue avec les États-Unis tant que Washington n’aura pas changé de politique à l’égard du pays. « Ce qui est important pour l’Iran est un changement du comportement des États-Unis », a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne.

En insistant sur la politique de « pression maximale », Mike Pompeo a montré que l’attitude des États-Unis à l’égard de l’Iran n’a pas changé, a ajouté le même diplomate.

Depuis la Suisse, où il se trouve, Mike Pompeo a affirmé que les États-Unis sont prêts à des négociations « sans conditions préalables » avec l’Iran. Il a toutefois ajouté que les États-Unis allaient poursuivre leurs efforts pour arrêter ce qu’il a qualifié d’« activités néfastes de la République islamique ».

L’Iran dénonce les sanctions économiques et bancaires imposées depuis un an par les États-Unis contre le pays. Ces sanctions ont durement touché l’économie iranienne, avec une forte baisse de la valeur de la monnaie et une inflation galopante.

Les responsables iraniens demandent que les États-Unis reviennent sur leurs décisions de quitter l’accord nucléaire de 2015 et d’imposer des sanctions contre le pays avant tout dialogue.

Rfi