Trafic de bois en Casamance : Barrow sur les pas de Jammeh

L’exploitation illicite du bois a repris de plus belle dans la forêt casamançaise. L’alerte est donnée par Walf Quotidien. Au box des accusés : le Président gambien himself Adama Barrow.

“L’accalmie constatée après le départ de Yaya Jammeh n’a été que de courte durée. Les forêts dans ces zones sont assaillies avec la complicité des nouvelles autorités gambiennes qui autorisent l’exploitation du bois de Vène à partir du Port de Banjul”, accuse l’Union des coopératives des exploitants forestiers du Sénégal.

L’organisation faîtière de poursuivre dans Walf Quotidien : “Depuis 10 mois, nous vivons cette situation sous l’œil bienveillant du gouvernement gambien qui permet aux trafiquants de ramener du bois à partir du Sénégal, de pouvoir le scier et le transporter dans des containers”.