Troisième fusillade aux États-Unis en moins de 24 heures, sept blessés

Une troisième fusillade en moins de 24 heures a secoué les États-Unis. Un inconnu a ouvert le feu dans un parc de Chicago, ce dimanche le 4 août. L’incident a fait sept blessés, ont indiqué les médias locaux.

Une fusillade dans un parc de Chicago est survenue le 4 août, juste après que les États-Unis ont été secoués par deux évènements meurtriers similaires. Sept personnes y ont été blessées, ont rapporté les médias locaux.

L’incident a eu lieu à Douglas Park, dans le quartier de West Side, à 1h20 (heure locale) lorsqu’un inconnu a ouvert le feu sur une Chevrolet Camaro noire, a indiqué le Chicago Sun-Times.

Les blessés sont trois femmes âgées de 19, 22 et 25 ans et quatre hommes de 20, 21, 21 et 23 ans. Grièvement blessé à l’aine, un homme de 21 ans est dans un état critique, a annoncé la police citée par le Chicago Tribune.

Une heure après, à 2h30, une nouvelle fusillade a éclaté dans un quartier voisin. Deux femmes ont été touchées par les balles.
La police a commencé ses investigations, est-il précisé.

Une vague de violence

C’est la troisième fusillade survenue aux États-Unis en deux jours, ce qui fait au total 29 morts et plus d’une cinquantaine de blessés. Le premier massacre a eu lieu le 3 août, près d’un magasin Walmart dans la ville d’El Paso, au Texas. Vingt personnes ont été tuées et 26 autres blessées, dont beaucoup sont dans un état grave.

La fusillade suivante s’est passée moins de 24 heures après la précédente, à Dayton, dans l’Ohio. Celle-ci a fait dix morts, dont le tireur, et 16 blessés.

Avec les tueries d’El Paso et de Dayton, 251 fusillades de masse ayant touché quatre personnes ou plus ont été recensées aux États-Unis depuis début 2019, selon l’ONG Gun violence archives.

fr.sputniknews.com/international