Une députée française de LFI interpellée en Algérie

En déplacement en Algérie afin de participer à un «programme de rencontres» avec des personnalités politiques locales, la députée insoumise Mathilde Panot a été interpellée avec ses accompagnateurs à Béjaïa, le 1er octobre. Le groupe LFI réclame une garantie de sa liberté de circuler.

Interpellée le 1er octobre à Béjaïa, dans le nord de l’Algérie, avec ses accompagnateurs, la députée Mathilde Panot, coprésidente du groupe parlementaire français de La France Insoumise, a été placée en séjour surveillé dans la capitale Alger.

​Sur Twitter, l’élue a raconté qu’elle avait été arrêtée avec ses compagnons la première fois sans motifs «après avoir échangé avec des étudiants et professeurs de la marche du mardi». Libérée, elle a été de nouveau interpellée pendant trois heures à un barrage routier, où leurs passeports ont été saisis. Escortés ensuite «sans explication» vers Alger, ils ont été placés sous surveillance dans un hôtel.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.