USA: Un projet de loi exigeant la castration chimique de certains agresseurs d’enfants adopté

Un projet de loi de l’Alabama aux USA qui obligerait certains auteurs d’infractions sexuelles sur enfants à subir une castration chimique avant leur sortie de prison attend la signature du gouverneur.

Le projet de loi, connu sous le nom de HB 379, a été présenté par le représentant de l’État républicain Steve Hurst et vise les auteurs d’infractions sexuelles impliquant des enfants âgés de moins de 13 ans, selon la législation, rapporte Fox News.

«Ils ont marqué cet enfant pour la vie et la punition devrait être à la hauteur du crime», a déclaré Hurst à WIAT-TV à Birmingham.

Les délinquants seraient tenus de payer le prix pour leurs crimes. Refuser de subir la castration constituerait une violation de la libération conditionnelle, indique le projet de loi.

Hurst a déclaré que son objectif est de réduire le nombre de crimes sexuels commis sur des enfants en faisant réfléchir les délinquants potentiels avant qu’ils agissent.

« Si nous faisons quelque chose de ce genre, cela empêchera que de telles choses ne se reproduisent en Alabama et peut-être en réduise le nombre”, a déclaré Hurst.

«Des gens m’ont appelé dans le passé lorsque je l’ai présenté et m’ont dit:« Ne pensez-vous pas que c’est inhumain? », A déclaré Hurst à propos du projet de loi. «Je leur ai demandé ce qu’il y a de plus inhumain que de prendre un petit enfant et d’abuser sexuellement de ce dernier et que cet enfant ne puisse pas se défendre ou s’échapper, et qu’il doit supporter toutes ces épreuves. Si vous voulez parler d’acte inhumain, voici ce qui est inhumain. »