Détournement 200 millions : les accusateurs de Me El H Diouf en garde à vue

C’est comme l’histoire de l’arroseur qui a été finalement arrosé. Cheikh Fall le demi frère de l’avocat Me El Hadji Diouf et son complice accusateur, en l’occurrence Papis Diatta ont été arrêtés et placés en garde à vue à la brigade de recherches de Colobane aujourd’hui même. C’est suite à une plainte déposée contre eux par l’avocat accusé.

Accusation sans preuve
Pour rappel, Cheikh Fall qui simulait une offre de services à l’émigré Papis Diatta, qui devait recevoir 200 millions F Cfa en guise d’héritage, est allé trop loin, accusant son grand frère d’avoir décaissé et détourné le montant précité.

Me El Hadji Diouf s’explique
En effet, Me El Hadji Diouf qui a joint Senego a bien précisé qu’ « il s’agit d’un dossier de succession d’héritage d’un toubab décédé et dont Papis Diatta était le gardien ». Mieux, l’avocat soutient qu’il a dépensé plus de 15 millions F Cfa sur fonds propres, en trois (3) voyages effectués en France, en termes de titres de voyages, de restauration, d’hébergement à l’hôtel et autres frais de séjour.

Vérification des comptes par la banque
Selon lui, la procédure est enclenchée depuis qu’il a obtenu une procuration notariée, devant lui permettre de procéder à l’enlèvement des 200 millions F Cfa. A ce jour, dit-il « la banque est entrain de vérifier les comptes du défunt toubab pour donner suite à ma requête ». Donc, aucun centime n’a été jusque-là décaissé, à fortiori 200 millions F Cfa qui seraient détournés par l’avocat.

Lynchage médiatique
A signaler que Cheikh Fall et Papis Diatta sont devenus très fréquents dans les médias ces derniers jours pour multiplier leurs sorties au vitriol contre la robe noire, qui a dû porter plainte contre eux. Ils sont actuellement arrêtés et placés en garde à vue en attendant les prochains développements.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.