Enrichissement illicite : l’ancien Directeur du Cadastre devant la Cour suprême, aujourd’hui

L’ancien directeur du Cadastre Tahibou Ndiaye avait introduit un pourvoi en cassation aux fins d’annulation des ordonnances rendues par la Cour de répression de l’enrichissement illicite ( Crei). L’affaire sera jugée aujourd’hui par la Chambre criminelle.

Tahibou Ndiaye avait été condamné en novembre 2015 à 5 ans ferme et 2,6 milliards de francs CFA d’amende.

La Cour avait également demandé la saisie de 18 de ses biens, notamment sa résidence sise aux Almadies de 1 600 mètres carrés et évaluée à 1 milliard 400 millions de francs CFA.

Pour l’instant, Tahibou Ndiaye n’a perdu que 13 des pièces ciblées par la Crei. Selon le quotidien “LesEchos”, il s’agit de baux immatriculés en son nom, mais qui appartiennent en réalité à l’État.

Pour mémoire, l’ancien patron du cadastre avait été jugé avec sa femme Ndeye Aby Ndiongue et deux de ses filles adoptives, poursuivies pour complicité d’enrichissement illicite. Celles-ci avaient été condamnées respectivement à 3 ans dont un an ferme à 2 ans de prison avec sursis.

Tout comme Tahibou Ndiaye, elles avaient bénéficié d’une liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire après quelques mois de détention préventive.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.