Evasion de Rebeuss, vols : Boy Djinné et Cie renvoyés devant la chambre criminelle

– Après les multiples demandes et grèves de faim pour la fixation de son jugement, les choses bougent pour Baye Modou Fall alias Boy Djinné. Le 23 janvier 2020, le doyen des juges d’instruction Samba Sall a clôturé son dossier relatif à son évasion de Rebeuss et au vol à la Sodida et l’a renvoyé en jugement en chambre criminelle.

Dernièrement, il avait menacé d’attenter à sa vie, si des diligences ne sont pas faites pour faire bouger les dossiers qui le clouent en prison. Entre grèves de faim, manifestations de ses proches devant la prison de «Liberté 6» et autres requêtes de ses parents, l’instruction de deux de ses dossiers (joints en une affaire), a été bouclée par le doyen des juges.

C’est ce jeudi 23 janvier 2020 que le magistrat Samba Sall a signé l’ordonnance de renvoi, en confiant le tristement célèbre as de l’évasion, Boy Djinné et Cie à la chambre criminelle pour leur jugement. Il revient cependant au parquet de Serigne Bassirou Guèye d’enrôler le dossier et de fixer la date du jugement de ce natif de la région de Diourbel. Durant cette audience, «Boy Djinné» devra s’expliquer sur l’évasion qu’il a signée à la prison de Rebeuss et sur le vol commis à la Sodida. L’instruction qui a permis au juge du premier cabinet de Dakar de poursuivre l’enquête, a blanchi Bara Gaye, chauffeur de Boy Djinné, sa sœur Yacine Fall et son ex-femme, Diabou Cham. Seuls Abou Seck, Moïse Diatta et Baye Modou sont envoyés devant la chambre criminelle. Boy djinné est accusé d’avoir emporté des dizaines de millions, volé dans un magasin de la Sodida, quelque temps seulement, après son évasion de la mythique prison de Rebeuss.

Un commerçant malien saisit son camion, Boy Djinné porte plainte chez le doyen des juges

Le jour même de la clôture de son dossier, Baye Modou Fall était au bureau du doyen des juges. Cette fois, c’est lui qui est partie civile. «Il avait porté plainte auprès du doyen des juges. Hier jeudi, il a été convoqué pour le paiement de la consignation. Il attend d’être entendu au fond.» Et si Boy Djinné a saisi le magistrat instructeur, c’est parce qu’un commerçant malien basé au Sénégal, a saisi depuis courant 2014, un de ses camions. Ce ressortissant malien qui s’est fait arnaquer par un ex-gérant de ses camions, a intercepté le véhicule au Mali et l’y a immobilisé. Une source proche de l’affaire explique. «Lorsqu’on l’a arrêté, il avait remis la gérance de ses camions à un homme de confiance. A sa sortie de prison, il a repris son business. Il a encore été arrêté en 2013, dans une autre affaire en compagnie d’Omar Ngala Faye.» Ngala qui a été arrêté pour un vol de 15 millions FCfa chez son beau-père, un «ancien conseiller Wade», lui a fait porter le chapeau. «Il l’a accusé parce qu’ils avaient un contentieux. Ngalla a voulu l’escroquer en encaissant ses 2 millions pour l’achat d’une centaine de tonnes de ciment et n’a pu supporter le scandale que Boy Djinné avait fait dans son quartier. Quand on l’a arrêté, il a d’abord avoué avant de changer de version pour indexer Boy Djinné et son ami Daro.»

Par ailleurs Baye Modou Fall alias Boy Djinné a ouvert un autre front, cette fois-ci contre l’État du Sénégal. Il a confié à ses proches qu’il compte traduire l’État du Sénégal devant à la Cour de la Cedeao, dans l’affaire dite du Lagon.