« FAUSSE ALERTE AU TERRORISME » : GUY MARIUS SAGNA INTRODUIT UNE NOUVELLE DEMANDE DE LIBERTÉ PROVISOIRE

Poursuivi pour « fausse alerte au terrorisme », l’activiste et membre de la Plateforme Frapp/ France dégage, Guy Marius Sagna, a été entendu sur le fond du dossier, ce mercredi, par le Doyen des Juges, Samba Sall. Ses avocats, Me Moussa Sarr et Cie, ont aussitôt après la fin de son audition, déposé une demande de liberté provisoire.

A en croire les robes noires, cette nouvelle demande intervient après la renonciation de l’appel interjeté contre l’ordonnance de refus de mise en liberté rendue la semaine dernière par le Doyen des juges.

Guy Marius Sagna a été arrêté puis placé sous mandat de dépôt le vendredi 19 juillet dernier pour “fausse alerte au terrorisme”. Son arrestation fait suite d’un post à publié via sa page Facebook, daté du 15 juillet et intitulé « La France prépare un attentat terroriste au Sénégal ».