Hawo Ka tue son ami et écope de 15 ans de travaux forcés

Hawo Ka a été condamné hier à 15 ans de travaux forcés par la chambre criminelle de Louga. Il avait mortellement poignardé son ami Saliou Ka devant un bar. Les faits remontent au 14 novembre 2016 à Dahra Djolof.

Devant la barre, il tente vaille que vaille de relativiser sa responsabilité. Il avoue avoir asséné un coup de couteau à son ami Saikou Ka qu’il a trouvé au bar Chez Joe pour réclamer une dette. Un acte qui a énervé ce dernier qui, selon Hawo Ka s’est mis à l’injurier et l’attaquer.

Des déclarations battues en brèche par le gérant du bar, seul témoin de l’altercation. Après avoir décrit Hawo Ka comme un jeune belliqueux, il l’enfonce : « cette nuit là, il était à court d’argent et voulait que je lui donne une bouteille d’alcool à crédit. Ce que j’ai refusé. Il est entré dans une colère noire. Dés qu’il est ressorti j’ai été alerté par un bruit en provenance du portail. Lorsque je suis partie aux nouvelles je suis tombé sur Saikou Ka qui titubait avant de s’affaler le corps recouvert de sang ».

Dans son réquisitoire, le parquet général s’est attardé sur les conclusions du certificat de genre de mort qui révèle que l’accusé a visé et atteint une partie vitale. Au final, l’accusé a écopé de 15 ans de travaux forcés assortis de 10 millions d’intérêts civils.