L’AFFAIRE DU DÉPUTÉ BOUGHAZALI: LE MINISTRE DE LA JUSTICE JOUE LA CARTE DE LA PRUDENCE

C’est avec prudence que le ministre de la Justice, Malick Sall, a abordé l’affaire des faux billets à laquelle le député Seydina Falla alias Bougazelli est impliqué. Interpellé par les journalistes, en marge de la 21ème réunion du comité ministériel du GIABA, le Garde des Sceaux dit n’avoir qu’un « avis technique » sur la question.

« Nous avons un pays qui est doté d’infrastructures efficaces qui permettent, quel que soit la situation de l’individu, de faire en sorte que l’enquête aboutisse », a-t-soutenu. D’ailleurs, note Malick Sall, le dossier n’a pas encore atterri à la Justice. « C’est pourquoi, dit-il, je ne peux pas me prononcer sur une éventuelle immunité parlementaire ».

Convoqué une première fois jeudi par la Section de Recherches de la Gendarmerie, le député Seydina Fall a été longuement entendu par les enquêteurs qui lui avait adressé une deuxième convocation, le lendemain, à laquelle il n’a pas déféré, se rendant injoignable.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.