SCANDALE SEXUEL ET PÉDOPORNOGRAPHIE : TROIS AUTRES PERSONNES RECHERCHÉES




A la faveur d’un retour de parquet obtenu hier vendredi, 29 mai, la bande des jeunes lycéens (quatre garçons et quatre filles) âgés entre 14 et 19 ans, sera de nouveau déférée mardi prochain, 2 juin, lundi étant jour férié.

A leurs côtés, trois adultes qui leur avaient loué à 35 mille F CFA, la journée, les appartements situés aux Maristes, à la Cité Keur Gorgui et à Sacré Cœur, où se déroulaient les orgies sexuelles.

Trois suspects en cavale

Une douzième mise en cause a rejoint la bande, selon L’Observateur. Qui signale que la jeune fille nommée A.D. a été cueillie par la police des Parcelles Assainies (PA) de Dakar, en collaboration avec la Brigade des mœurs de la Sûreté urbaine (SU) de Dakar. Qui est aux trousses de trois autres personnes, en cavale dont Youssou, un concessionnaire qui leur a loué une voiture de luxe.

D’après toujours la source, les premiers éléments de l’enquête ont révélé que les jeunes indélicats, qui fréquentent les classes allant de la 4e à la 1ère, sont issus de différents quartiers de la capitale, entre les Sicap Liberté 2,3, 4, 6 Extension, Ouagou Niayes, HLM 4, et Cité Keur Gorgui. Ils ont été interrogés en présence de leurs parents (civilement responsables). Et, « ils épargnaient leur argent de poche, et bradaient leurs objets de valeurs pour (réunir) le budget de la fête du sexe ». Des orgies sexuelles qu’ils s’amusaient à filmer avant de s’échanger les vidéos entre eux. La dernière remonte à la fête de Korité qu’ils ont célébré à leur façon dimanche dernier, dans un appartement meublé aux Maristes. Mais les lycéens jurent ne figurer que sur trois vidéos.

Le concessionnaire et son véhicule endommagé

L’un d’eux a commis l’imprudence de poster les vidéos comme statut « histoire de voir combien de vues il va avoir. Il la supprimera quelques minutes après » mais le coup était déjà parti.

Les trois gérants sont poursuivis pour les délits d’incitation à la débauche, non-respect au règlement sur les sites hôteliers. Contre la bande des neuf, il est retenu les délits de collecte et diffusion d’images à caractère pornographique par le biais d’un système informatique, incitation à la débauche, détournements de mineures, et conduite sans permis.

Le journal rapporte qu’au cours de leur road-trip, les fêtards sans permis ont endommagé l’aile gauche de la voiture. Le concessionnaire va leur réclamer 40 000 F CFA à titre de réparation.