Suicide de la dame Mama Niang à Diana : son mari et le convoyeur de sa dépouille arrêtés et déférés au parquet

Une semaine après, la mort de la femme mariée Mama Niang qui s’était aspergée d’essence avant de s’immoler par le feu et se jeter dans un puits de son village, Diana, village situé dans la commune de Kafountine, département de Bignona, reste une énigme. L’Adjudant chef Boubacar Badji, Cdt de la Brigade de gendarmerie de Diouloulou et ses hommes ont effet, mis aux arrêts le week-end dernier le mari de la défunte et le convoyeur de la dépouille mortelle de sa femme. Les hommes en bleu veulent élucider cette affaire qui continue de défrayer la chronique à Diana.
Les gendarmes enquêteurs de la Brigade de Diouloulou ne veulent pas lâcher du leste. Une semaine après la mort de la femme mariée Mama Niang, âgée de 30 qui avait succombé le vendredi dernier des suites de ses brûlures graves aux services des urgences du Centre hospitalier régional de Ziguinchor, l’Adjudant chef Boubacar Badji et ses hommes sont décidé à éclaircir cette affaire.

Ils ont, depuis ce lundi, mis aux arrêts le mari de la défunte Mamina Diawara et le sieur Diadia Samb qui a convoyé la dépouille mortelle de la victime (Mama Niang) de Ziguinchor jusqu’à Bignona où elle a été portée en terre le vendredi dernier. Ils ont été arrêtés pour violation des règles relatives aux fins d’inhumation. Ils seront, selon des sources proches de l’enquête ouvertes par les gendarmes, déférés ce mercredi à la maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor.

Pour rappel, la dame Mama Niang, s’était aspergée d’essence, il y a une semaine, avant de s’immoler par le feu et se jeter nuitamment dans un puits abandonné de son village (Diana). Une affaire de suicide qui est encore sur toutes les langues à Diana. Alerté par les cris, le voisinage avait couru à son secours. Elle a été très vite transportée à l’hôpital par ses parents vu la gravité de ses brûlures. Après y avoir passé la nuit luttant pour sa survie, elle a été transférée hier, jeudi aux urgences du Centre hospitalier régional de Ziguinchor où elle a finalement fini par succomber des suites de ses brûlures.