Usurpation d’identité et escroquerie : Elle se faisait passer pour l’épouse de…




Marème Tandian a fait face, hier, au juge du tribunal des flagrants délits. Des faits, il ressort que la prévenue, pour convaincre des femmes s’activant dans le e-commerce, avait affiché sur son profil la photo d’une dame arborant une robe d’avocat. Mieux, elle a dit à Penda Touré qu’elle était l’épouse de Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la République. D’autres, comme Woury Diagne et Oumy Ndiaye découvriront tantôt une avocate, tantôt la conjointe d’un Mbacké Mbacké.
À toutes ces victimes, Marème Tandian demandait de l’argent ou des marchandises qu’elle serait en mesure de revendre à une clientèle haut de gamme. Pour toucher l’argent, la mise en cause opte pour le transfert via code Orange Money mais, pour récupérer la marchandise, elle donne rendez-vous aux commerçantes dans diverses places : le tribunal dans lequel elle sera jugée, Auchan Maristes, la Corniche, le siège d’Air France ou encore devant Magic Land.

Selon le quotidien Kritik qui donne la nouvelle dans sa livraison de ce mardi, Marème Tandian a reconnu, à la barre, les faits qui lui sont reprochés. Pour le représentant du ministère public, si elle a mis sur son profil une dame avec une robe d’avocat, «cela laisse supposer qu’elle est avocate». Le parquet a requis contre elle une peine de six mois de prison ferme. Sans domicile fixe, orpheline totale et ayant 3 enfants à sa charge, elle sera fixée sur son sort jeudi prochain.