Dans les délices du pouvoir, Abdou Latif Coulibaly « brûle » ses ex-confrères…

Abdou Latif Coulibaly a terriblement retourné sa veste. Il n’est plus ce journaliste d’investigation qui faisait de son sacerdoce la divulgation des scandales politico-financiers du régime de Wade. Au coeur du gouvernement de Macky, Latif ne supporte plus les « attaques », critiques et autres publications au vitriol sur l’actuel pouvoir.

Sur le plateau du « Grand Jury », il a perdu de sa sérénité devant le très provocateur Babacar Fall et traité la presse sénégalaise de faire dans le « journalisme de spéculation ». Il s’est permis de faire des leçons aux journalistes, qui dit-il, font la même chose avec les politiques qu’ils sont.

Le ministre Abdou Latif Coulibaly a tenu à apporter des précisions suite à l’émission Grand Jury de Rfm dont il était l’invité. Emission au cours de laquelle il a abordé la question relative au délit d’offense au chef de l’Etat et à l’Article 80 du code pénal qui sont souvent confondus par les journalistes, ce qu’il dit regretter.
Au sujet de l’article 80, précise-t-il, « J’ai pas demandé la suppression. J’ai dit, ce que j’ai défendu il y a 20 ans, ce n’est pas aujourd’hui que je vais le renier. Je considère que le délit d’offense au chef de l’Etat est un délit suranné. Ce n’est pas parce que j’en suis au gouvernement que je renie mes convictions d’hier », réitère, au bout du fil, l’ancien journaliste, suite à une reprise de ses propos, sur Seneweb.
Il estime qu’il y a confusion entre les deux. Et la confusion, relève-t-il, c’est d’ « assimiler l’article 80 à l’offense au chef de l’Etat, ce n’est pas la même chose… On ne peut pas confondre les deux. Je parle de l’offense au chef de l’Etat et je n’ai pas demandé la suppression. Je considère et j’assume que c’est un délit surannée, mais je ne demande pas sa suppression. Mais ce que j’en pense tout le monde le sait, ça n’a pas sa raison d’être. Demander la suppression, c’est quand même prétentieux de ma part », ajoute-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.