Nigeria : un sommet pour de nouvelles stratégies de lutte contre Boko Haram

Le Nigeria abritera le 12 juin prochain, une réunion entre regroupant les dirigeants du bassin du lac Tchad. Elle devrait porter sur la réflexion aux nouvelles stratégies de lutte contre la secte islamiste Boko Haram.

L’annonce a été faite samedi 1er juin par le président nigérian Muhammadu Buhari. C‘était lors d’une entrevue avec son homologue tchadien Idriss Deby Itno à la Mecque, au lendemain de la 14è session de la conférence des chefs d‘État et de gouvernement de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui s’est déroulée du 30 au 31 mai dans cette ville sainte d’Arabie Saoudite.

Les échanges entre les deux dirigeants ont porté sur de nombreuses questions inhérentes à la coopération bilatérale sous-régionale dont l‘épineuse question de la lutte contre Boko Haram, cette secte islamiste qui frappe ces dix dernières années, tous les pays ou presque de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT).

En sa qualité de président en exercice de l’organisation, Buhari a promis d’accueillir le 12 juin un sommet sur Boko Haram. Énième initiative du genre, ces retrouvailles d’Abuja devraient être axées sur les nouvelles politique et stratégies à exploiter pour venir à bout du mouvement terroriste.

« Il s’agira d’expérimenter de nouvelles pistes qui devraient aider à dissiper définitivement l’organisation terroriste dans la sous-région du lac Tchad », a déclaré Muhammadu Buhari.

Depuis son apparition en 2009, le groupe terroriste a déjà tué plus de 30 000 personnes et déplacé des millions d’autres dans les pays membres de la CBLT : Cameroun, Tchad, Libye, Niger, Nigeria et RCA. Excepté peut-être la RCA qui connaît un autre type de violence lié à un conflit intercommunautaire.