D’autres Hausses Vont Suivre, Après Le Prix De L’électricité, Selon Les « Khalifistes»

La hausse du prix de l’électricité n’est que la face visible des conséquences des dépenses jugées inutiles de Macky Sall et ses collaborateurs.

C’est du moins l’avis de Babacar Diop, coordonnateur du mouvement And Dollel Khalifa (Adk) qui craint que les denrées de première nécessité ne soient pas en reste. Leurs prix risquent de prendre l’ascenseur dans les jours à venir. «Après l’électricité, les denrées de première nécessité connaîtront sûrement la hausse. Et pendant ce temps les dignitaires du régime nous narguent dans un train de vie insolent en porte à faux avec ces mesures envisagées», déplore-t-il. Avant d’ajouter : «C’est pourquoi le Mouvement Adk appelle tous ses militants à se mobiliser en masse pour un succès éclatant de la manifestation de ce vendredi 20 décembre à la Place de l’Indépendance».

Ce collaborateur de Khalifa Sall qui salue la mobilisation citoyenne autour de la Plateforme Ño Lank regroupant des citoyens de divers horizons dans une lutte contre toute hausse «injustifiée du prix de l’électricité», soutient que la «population ne doit nullement supporter le coût excessif des errements d’un régime incompétent qui se complaît dans un train de vie princier». «Une pression inadmissible est exercée sur les consommateurs depuis l’acquisition du second mandat. Après le carburant, les permis de conduire et les plaques d’immatriculation, le régime incapable s’introduit dans nos concessions. Et il risque s’y rester longtemps», avertit Babacar Diop. A l’en croire, c’est ce qui explique d’ailleurs, annonce-t-il, la tenue de troisième Conseil national de la jeunesse de son mouvement demain au cours duquel il sera question d’échanger sur «le rôle de la jeunesse dans les mouvements et partis politiques».