Kallé Wade répond à “France Dégage”: «s’il y a des gens qui doivent recevoir une plainte, c’est bien…»




Le porte-parole du Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer), Kallé Wade, dit n’avoir pas encore reçu de plainte de la part de la plateforme “France dégage” qui l’accuse de diffamation.

Dans un communiqué parvenu à Seneweb, il soutient que «ce sera pour nous un non-événement» parce que, jure-t-il: «Nous ne permettrons jamais que des personnes, qui sont en déphasage avec des enjeux de développement et d’émergence du pays, tentent de mettre le frein à cette dynamique entreprise par le chef de l’État».

Pour Wade, «s’il y a des gens qui doivent recevoir une plainte, c’est bien ces instigateurs qui ne sont guère respectueux envers les institutions du pays. Eux qui violent l’honorabilité de la plus haute institution du pays».

Le porte-parole du Meer national jure que ses camarades et lui feront face.

«On ne leur donnera pas l’occasion de sortir leurs têtes de leurs trous d’ignorance. Nous savons que ces activistes ont un agenda bien défini. Leur mission consiste à installer le pays dans une insécurité absolue. Ils sont mandatés par les ennemis du Sénégal qui ne souhaitent pas que nos ressources naturelles soient exploitées paisiblement à partir de 2022 au bénéfice du peuple», a martelé Kallé Wade. Qui pense que les membres de ‘’France Dégage’’ doivent comprendre que l’émergence refuse l’ignorance.

«Sous le poids des menaces qui secouent le monde, aucun pays n’est sans menace. La vigilance et l’état de veille ne permettent pas de telles agitations. Les saboteurs seront à tout prix arrêtés et par tous les moyens», a-t-il enfin rappelé.