Le Trio « Maléfique » Qui Rend Impopulaire Macky Sall

Mais qui tient le Sénégal ? Il y a de ces individus qui, à travers leurs comportements ainsi que leurs déclarations, veulent en tout cas faire croire que ce sont eux qui dictent leurs lois au Palais de la République. Invité de l’émission Face2Face de la TFM ce dimanche, Mamadou Sy Tounkara, chroniqueur à la 2STV, et devenu Conseiller spécial du Chef de l’Etat, indique que c’est lui qui a recommandé à Macky Sall de virer de son poste de ministre conseiller, Moustapha Diakhaté. Mamadou Sy Tounkara s’en glorifie, car pour lui, des sanctions doivent être prises à l’encontre de tous les responsables qui cherchent à entretenir le débat sur la question d’un troisième mandat du Président de la République. Son argument : Mcky Sall vient d’être réélu, commencer à parler de l’éventualité pour lui de se présenter ou non, à un troisième mandat, ferait installer le pays dans une campagne électorale permanente et empêcher le Sénégal de se mettre au travail.

Mais oui, c’est à Mamadou Sy Tounkara dont la liste qu’il conduisait aux dernières élections législatives, avait été pitoyable, en ne parvenant à collecter qu’un score insignifiant, de signifier l’heure qu’il faut poser certains débats sur la place publique ! Quelle prétention de sa part ? Qui est ce Mamadou Sy Tounkara qui ne s’est fait connaître par une partie des Sénégalais que par ses participations à une émission sur la 2STV ? Rien, sauf qu’après avoir passé son temps à s’en prendre au pouvoir, a su retourner sa veste pour se faire nommer Conseiller spécial du Chef de l’Etat. Aujourd’hui, c’est ce dernier venu dans l’entourage du Président de la République, qui se glorifie d’avoir fait virer à son poste, avec toutes les conséquences que cela entraîne, Moustapha Diakhaté, compagnon de la première heure de Macky Sall.

L’autre jour dans l’émission Jakaarlo, Cheikh Yérim Seck se vantait de sa relation avec le Président Macky Sall. Il ne manquait pour lui que de dire qu’il était son oreille. Le comble pour lui, qui ne ratait le Chef de l’Etat.

Directeur général du quotidien national Le Soleil, après avoir été secrétaire d’Etat à l’Information, Yakham Mbaye s’arroge le droit de faire des déclarations pour s’en prendre à certains politiciens, surtout ceux du camp présidentiel, qui sont parfois en désaccord avec la majorité sur certaines questions. Finalement, Macky Sall laisse des individus dont les agissements maladroits ne font que rendre davantage impopulaires son pouvoir, agir à leurs guises.