Locales : « Le pouvoir a violé le consensus politique », selon Pastef

Pastef les patriotes ne digère pas le report des élections locales en mars 2021. En effet, il dénonce la démarche cavalière du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Accusations…
D’après le chargé des élections du parti Pastef, Aldiouma Sow, qui accuse le pouvoir d’avoir violé le consensus de la classe politique, ils ne sont pas d’accord avec la démarche unilatérale qui est en rupture avec l’esprit de dialogue qui prévaut actuellement sur le processus électoral.

Reproche…
» Cette façon de faire à laquelle le gouvernement nous a habitués, nous la croyions révolue. Au lendemain de l’élection présidentielle, le ministre de l’Intérieur avait appelé la classe politique pour qu’ensemble, on réfléchisse sur les voies et moyens pour avoir un processus électoral indemne de tout reproche », dénonce Aldiouma Sow.

Points de consensus…
Pour le chargé des élections du parti de Ousmane Sonko, cette Commission avait démarré ses travaux et il y avait eu des consensus sur un certain nombre de points, parmi lesquels l’audit du fichier électoral, l’évaluation du fichier électoral