Manif à Mbour : Fatou Blondin Diop liste tire sur le régime




La coordonnatrice nationale de Arr Linu Bokk, Fatou Blondin Diop était dans les rangs de la marche du mouvement ” Noo Lank, Noo Bagn ”, section Mbour.

Vêtue des couleurs du drapeau national, Fatou Blondin Diop a assuré que : ”manifester, c’est un droit constitutionnel”.

Haranguée par la foule, elle a déploré les conditions de détention de Guy Marius et Cie.

” Il n’est pas normal que Fallou Gallas, Ousmane Sarr, Guy Marius Sagna soient détenus parce qu’ils ont exercé ce droit constitutionnel. Aujourd’hui, pour leur rendre visite, c’est compliqué. Les droits sont limités, les horaires sont limités, les personnes habilitées sont limitées. Ça aussi, c’est enfreindre la constitution. Ce ne sont pas des gens qui ont fait du trafic de drogue. Ce ne sont pas des gens qui se sont partagés les intrants des agriculteurs. Ce ne sont pas des gens qui ont pris l’argent du pétrole et du gaz. Ce sont juste des personnes qui ont manifesté pour les citoyens lamdas”, lance-t-elle.

Puis, elle se lance dans une litanie de questions : ” Est-il normal qu’on augmente le budget de la présidence et qu’on augmente le prix de l’électricité ? Qu’est-ce qui paye l’électricité ? ”

Fatou Blondin Diop a une réponse à ses propres interrogations.

Puisqu’elle indique : ”Ce ne sont pas eux, ni leurs grosses voitures. Ce ne sont pas leurs charges. Ils n’ont pas de charges. Tout est pris en charge. Le citoyen lamda qui a vu ses factures augmentées depuis deux, trois mois, nous le voyons tous. Quand ils disent que ça ne touche qu’une partie de la population c’est un leurre. C’est inexact. L’augmentation est effective”.

Ainsi, devant de nombreux jeunes et dirigeants de l’opposition, Mme Diop a interpellé : ”ceux qui avaient promis, ceux qui avaient fait le fanfaron devant le peuple sénégalais”.

Qui, aujourd’hui : ” louent des bateaux qui nous coûtent 115 milliards. C’est en cela que nous ne sommes pas contents. Quand vous avez des institutions budgétivores comme le Hcct. Quand vous casez votre clientèle politique vous ne pouvez pas le prendre dans la poche des citoyens”, dénonce Fatou Blondin Diop.