Nouveau remaniement Gouvernemental : les jeux de chaises, les départs et les perturbations..

Le Président de la République qui a bouclé ses vacances devrait opérer un réaménagement du gouvernement. Ces modifications qu’il souhaitait effectuer depuis la Tabaski visent à corriger quelques erreurs de casting.

Ndeye Ticke Ndiaye Diop, Moussa Balde, Me Malick Sall sur le départ
La ministre des télécommunications et de l’économie numérique aurait, de sources proches du palais, fini de montrer ses limites. Les personnes que nous avons interpellées estiment qu’elle est assez terne pour un porte-parole du gouvernement. On lui reproche surtout son manque d’initiative qui fait qu’elle attend parfois qu’on lui demande de réagir sur certaines questions à enjeux.

La colère des opérateurs semenciers aurait eu raison du ministre de l’agriculture, Moussa Balde. Sa bataille ouverte contre son directeur de l’agriculture n’est pas pour arranger les choses en sa faveur. Ce ministère, nous dit-on qui compte des “intouchables et des lobbies” requiert une connaissance des acteurs. Ce que le natif de Kolda n’a pas. Ses détracteurs estiment que départ du gouvernement sanctionnerait sur l’échec de la distribution de semences qu’il avait retirée au Directeur de l’agriculture.
Le garde des sceaux quant à lui paierait ses bourdes à répétition. Il serait emporté par la désapprobation générale de sa méthode par les magistrats.

Aly ngouille, Abdoulaye Daouda Diallo ces mastodontes qui pourraient changer de station
Le ministre de l’intérieur Aly ngouille ndiaye pourrait être concerné par le recadrage du gouvernemental. Le Président Macky SALL est contrarié nous dit-ton par un ministre de souveraineté souvent cité dans l’affaire du pétrole. Le chef de l’Etat pourrait cette fois faire appel à un homme moins coloré politiquement dans un contexte de dialogue et de décrispation. Sur son prochain point de chute, peu d’indices.

Quant à lactuel ministre des finances, Abdoulaye Daouda Diallo, il pourrait, selon nos interlocuteurs connaître le même sort que son collègue de l’intérieur, même si les raisons ne sont sont différentes. Il se dit qu’il connait bien les régies financières mais peinerait dans la mobilisation des ressources extérieures contrairement à son prédécesseur. Dans cette perspective, lactuel ministre de l’économie, du plan et de la coopération, Amadou Hot, banquier et expert dans la finance internationale est un joker de luxe pour Macky SALL. L’ancien vice-président de la BAD qui a beaucoup voyagé ces derniers temps avec le Président de la République est la meilleure solution selon nos sources.

Omar samba Ba ou Cheikh Awa Balla Fall pour succéder à Mahamad Boun Abdallah Dione
Le départ de Mahamad Dione du secrétariat général de la Présidence de la République ne serait pas une surprise nous dit- on. Alité et très fatigué, l’ancien premier ministre pourrait, à sa demande, devenir simple ministre d’Etat auprès du Président de la République. Pour le remplacer, Omar Samba Ba adjoint au SG PR depuis 2013 est en pôle position. Il a assure avec brio depuis l’indisponibilité de l’actuel occupant du poste les tâches. L’actuel Directeur général de l’ENA Cheikh awa Balla Fall est aussi cité. Il connaît très bien Macky SALL dont il est proche et qui lui a souvent confié des missions importantes. Ancien Secrétaire exécutif du PNDL et Secrétaire général adjoint du gouvernement à chaque fois nommé à ses fonctions par Macky SALL, il pourrait, à defaut de Omar Samba Ba, être le successeur de l’ancien PM.

Aminata Mbengue Ndiaye pressentie à la tête du HCCT pour elle aussi céder son fauteuil pour poursuivre l’aventure en tant que successeur de son ex mentor.

Les heures voir jours à venir vont confirmer ou infirmer ce jeu de chaise musicale