Oumar SARR Confesse : « Le Premier Dialogue, C’était Pour Libérer Karim »

La guerre fratricide de façade ou réelle des frères libéraux fait échapper d’énormes cafards.

Face à la presse ce vendredi, Oumar SARR, qui se dit plus que jamais secrétaire général national adjoint du Parti démocratique sénégalais (PDS), a fait dans la révélation. Selon le numéro deux déchu de la formation libérale, le dialogue de 2016 était juste un prétexte pour faire sortir Karim WADE de prison.

« J’avoue que j’ai vu le président SALL depuis qu’il est élu à deux reprises. La première fois, c’était en 2016, au dialogue national », explique Oumar SARR qui indique avoir y participé parce que Karim WADE le voulait. « Me WADE n’était pas d’accord mais Karim a menacé de quitter le parti si nous n’y prenions pas part », déclare Oumar SARR qui ajoute avoir, par la suite, rencontré le président SALL qui lui a demandé d’exposer cette doléance au dialogue. « Deux mois après, Karim WADE était libéré. Donc, le dialogue de 2016, c’était pour libérer Karim WADE », conclut-il.

Oumar SARR, Babacar GAYE, Me El Hadji Amadou SALL et autres qui faisaient face aux journalistes, contestent les dernières nominations de Me WADE qu’ils accusent de vouloir les sacrifier pour Karim WADE.