Plainte Contre SONKO : Quand Me El Hadj DIOUF Confond Le Parquet Au Grand Théâtre

Le tonitruant avocat de l’ancien directeur des Impôts et Domaines a fait face à la presse pour revenir sur l’affaire dite des 94 milliards. Seulement, à la place de la plainte qu’il avait annoncée, Me El Hadj DIOUF a présenté aux journalistes un film qui exhibe, selon lui, les «preuves des mensonges et contrevérités» du leader de PASTEF.

S’agissant de la plainte qui tarde à être déposée, l’avocat estime que c’est parce que la procédure devant l’Assemblée nationale n’est pas encore terminée. Pour  Me El Hadj DIOUF, tant que le travail de la Commission n’est pas présenté en plénière, la procédure devant l’Assemblée nationale n’est pas épuisée. «Toutes les lois adoptées en commission sont ensuite débattues et votées par la plénière. La commission d’enquête parlementaire a fait une conférence de presse pour rendre publiques ses conclusions, mais il faut que ces conclusions soient débattues en plénière. Cette dernière qui peut adopter ou rejeter ces conclusions. Si la plénière adopte les conclusions de la commission d’enquête, aussitôt après nous allons porter plainte et exiger son arrestation et son placement sous mandat de dépôt, car il n’a aucune preuve de ses allégations», a soutenu Me El Hadji DIOUF.

A l’instar du procureur Serigne Bassirou GUEYE, l’avocat, non moins président du Parti des travailleurs et du peuple (PTP), indique attendre les travaux d’une commission qui a déjà rendu son rapport. Une posture qui conforte ceux qui estiment que Mamour DIALLO n’ose pas porter plainte contre SONKO au risque d’être davantage confondu. Et Me El Hadji DIOUF qui aurait dû louer la grande salle de spectacle du Grand Théâtre pour dérouler son film, montre qu’il est plus dans le divertissement que dans le juridique.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.