QUAND MAME DIARRA FAM REMONTE LES BRETELLES À CHEIKH BAMBA DIÈYE

Elu sur la liste conduite par Khalifa Sall, ’’Manko Taxawu Senegaal’’ (opposition) lors des dernières élections législatives, Cheikh Bamba Dièye ne s’est pas inscrit sur la liste des orateurs, lors de l’examen du budget 2020 du ministre de la Justice, Me Malick Sall, doté de plus de 43 milliards FCFA.

Levant la main pour attirer l’attention de la présidente qui siège à la place de Moustapha Niass, Yeta Sow, ce dernier a reçu la réponse selon laquelle « la liste était fermée ».

Prenant la parole, Mame Diarra Fam, députée de la coalition Wattù Senegal, du Parti démocratique sénégalais (PDS) et de ses alliés, n’a pas raté son collègue député au sein de l’opposition, affichant son soutien à la remplaçante de Niasse : « Nous, on se réveille à l’aube, on voudrait que vous, Cheikh Bamba Dieye, en fassiez autant. Aujourd’hui, madame la présidente, vous avez mon soutien ».

Par la suite, l’opposante, sans surprise, n’a pas mis de gants en s’adressant au ministre de la Justice, soutenant « qu’elle n’attends rien de bon de lui ». Les propos et le ton employés n’ont pas plu, alors là pas du tout, aux députés de la majorité parlementaire, Benno Bokk Yakaar (BBY).

Woré Sarr plaide pour Karim et Woré Sarr

L’un d’eux, Mamadou Sow, qui est dans tous ses états, lui fait la leçon : « Le respect, c’est important. Le débat doit être serein et courtois. On peut ne pas être d’accord et donné son point de vue en évitant les attaques crypto-personnelles. Je me sens mal dans ma peau. Je me sens révolté ».

Juliette Zinga, parmi tant d’autres parlementaires du camp présidentiel, a demandé au ministre de passer outre ce débat au ras des pâquerettes.

Dans tous les cas, Mame Diarra Fam, réclame la révision du procès Karim Wade, tout comme Woré Sarr du même camp. Au-delà de Karim, Woré Sarr demande des explications sur le non-lieu accordé à Aïda Ndiongue, soulignant que celle-ci « n’a toujours pas recouvré ni son argent ni ses bijoux ».

Les débats sont très houleux concernant l’affaire des talibés enchaînés à Ndiagne, commune située à Louga.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.