QUAND TON ADVERSAIRE TE MORD, IL TE RAPPELLE TOUT SIMPLEMENT QUE TU AS DES DENTS

Le ministre oumar youme a effectué une visite de travail dans les régions de l’est du Sénégal (KEDOUGOU et TAMBA) , ainsi que dans celle du nord ( région de Matam) pour une séquence couvrant la longueur de la route nationale 2 en cours de réfection et ou de réhabilitation selon les tronçons qui la composent.
A Matam, après la halte de Sinthiou Garba où publiquement devant les caméras Oumar youm a menti une première fois, en prétextant que le problème de SINTHIOU Garba est résolu alors que c’est faux ( je suis de là) ; la preuve irréfutable de la réparation de la traversée étant de montrer la résolution du problème et la déviation réinstallée, monsieur le ministre ayant à sa disposition les caméras qui l’accompagnaient. Il est avéré que si la déviation était bien réparée, monsieur le Ministre n’aurait pas boudé son plaisir devant les caméras le montrant lui-même traverser avec sa propre voiture sur le pont de la déviation. Mais cela n’a pas été le cas. Le comble du malheur, oh mon dieu, est que les habitants du village de Sinthiuou Garba ignoraient jusqu’à hier dimanche que le directeur des routes du Sénégal est un fils du village. C’est lamentable.
Hier à Matam à 15 h, monsieur le ministre convia les élus locaux, les chefs des villages, les acteurs locaux de proximité et les services déconcentrés de l’Etat à la gouvernance de région. Et là, il s’exprima dans deux langues dont une partie importante des conviés ne comprenait pas sans prévoir une traduction simultanée afin que ceux qui ne comprennent pas le wolof et le Français notamment parmi les nombreux chefs de village , puissent rendre compte une fois chez eux. Quelle maladresse et quelle petitesse pour un ministre en mission pour la république et l’intérêt général, quel mépris comme si le ministre ne voulait parler qu’aux représentants de l’administration territoriale et les élus locaux dont la très grande majorité est vomie par les populations du fouta.
J’ai suivi en direct l’intervention du ministre et la distance entre lui et son auditoire était manifeste teintée de mépris, d’arrogance et de paternalisme alors que beaucoup qui étaient là pouvaient avoir l’âge de ses parents.
Oumar youm gronde les foutankais de matam en les taxant de manipulés et de téléguidés comme si ces hommes et femmes du daande maayo , du diéri et du Ferlo n’étaient que des bons à rien qu’une main sournoise manipulerait pour atteindre Macky SALL .Quelle petitessed’esprit et de comportement .Des gens qui depuis l’accès du Sénégal à l’indépendance n’ont jamais rien revendiqué et avaient tout remis dans les bonnes grâces de dieu et le patriotisme de leurs enfants émigrés et parce que les générations actuelles refusent ce que leurs parents acceptaient par fatalité, coïncidant avec la gouvernance de macky sall , sont devenus subitement des moins que rien qui sont incapables de réfléchir, des manipulés et des téléguidés porteuses d’insécurité dans une région frontalière. Oumar youm a été incapable de voir que les temps ont changé et que rien ne sera plus jamais comme avant. Un ministre de la république qui menace des électeurs d’un président de la république ? On où là ?
C’est à ce moment précis qu’ oumar youm ment une deuxième fois en disant que ce ne sont pas les gens à l’extérieur qui font le développement du fouta , mais les locaux, insinuant ainsi que ce sont les réseaux des diasporas qui débattent beaucoup dans les réseaux sociaux qui sont derrière les manifestations du Daande Maayo et dans d’autres localités de la région. Monsieur le ministre est-il aveugle et volontairement amnésique ou tout simplement opportuniste en cherchant à plaire maladroitement au Président de la République ?
Pourrait -on comprendre la paix sociale du Fouta actuel et la stabilité en cours sans les réalisations des diasporas villageoises de la région , qui en symbiose avec ceux restés sur place se battent ardemment au quotidien pour faire pour les populations locales ce que l’Etat et les collectivités territoriales ont été incapables de faire en infrastructures de base ?
Quand la diaspora des villages de la région a commencé à prendre à bras le corps les besoins prioritaires des villageois , que les communautés rurales d’alors et les communes d’aujourd’hui sont dans une incapacité manifeste de prendre en charge malgré l’acte 3 de la décentralisation et ses transferts de compétences sans moyens accompagnants, Oumar youm devrait être en classe élémentaire au maximum au collège .Et si cette diaspora n’avait pas en partie pacifié le Fouta par ses apports et ses solidarités , Oumar Youm n’oserait pas aujourd’hui y mettre ses pieds fut -il ministre de la république. Jouer avec le feu comme il a voulu le faire en montant les diasporas contre les autochtones est très déplacé et dégueulasse. Et ce qui est choquant, c’est qu’ aucun des élus locaux présents, aucun chef de village n’a protesté comme si la parole de oumar youm relevait d’un verset coranique, ou alors espéraient-ils des enveloppes alimentaires en fin de réunion qui les privent de parler et de se mettre en porte à faux par rapport à la parole du ministre pleine d’ingratitudes . Alors que tous savent localement qui est qui, et qui est quoi, qui fait quoi dans la prise en charge des besoins prioritaires et des réalisations des infrastructures de base.
Il est le genre de personnes qui sont autour du Président de la république qui croient que c’est à travers l’affabulation qu’ils vont rendre service au président et à la nation. C’est dommage que ’ c’est ce genre de collaborateurs qui l’entourent et qui, entre NGEWELWAAN et opportunisme, empêchent les résultats positifs de la gouvernance du Président de la république d’apparaitre au grand jour.

MAMADOU DEME
PRESIDENT DE KISAL SENEGAAL

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.