Succession Macky Sall : Cissé Lo, directeur de campagne d’Amadou Bâ ?




Depuis quelque temps, le parti au pouvoir est éclaboussé par des sorties très virulentes sur fond de déballages entre leaders. Parmi les grandes bouches, Moustapha Cissé Lô qui n’épargne même pas le président de la République Macky Sall. Une attitude qui pousse d’aucuns à le qualifier de « pion » d’Amadou Ba, le seul qu’il a félicité durant le marathon budgétaire. Le quotidien le Témoin a posé le débat dans son édition de ce samedi 21 décembre.
Une mafia « agricole » au cœur de l’Etat dénoncée

Durant tout le marathon budgétaire, le responsable politique de l’Alliance pour la République (APR), Moustapha Cissé Lô, s’est singularisé de manière déconcertante avec des discours très virulents contre le pouvoir en général, et le ministre de l’Agriculture en particulier. El pistolero a même dénoncé une mafia au cœur de l’Etat, qui contrôle la distribution des semences et engrais, dans une démarche exclusive, écartant certains opérateurs économiques comme lui. Sans oublier les piques lancées au président Macky Sall himself.

El pistolero canarde tout le monde…
Le tonitruant député républicain, chassé de Touba, ne s’en était pas arrêté là. Il avait aussi demandé l’audit de la gestion du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse en l’occurrence. Moustapha Cissé Lô n’avait épargné personne dans ses diatribes au cours de cette session budgétaire.

Fiche technique du « candidat » de Cissé Lô
Seul le ministre des Affaires étrangères, Amadou Bâ, qui serait son « ami », a eu droit à ses compliments. Selon lui, l’apport du ministre des Affaires étrangères aurait été « déterminant » dans la victoire de Benno Bokk Yaakaar lors des deux (2) dernières élections nationales. Il a donc profité de l’occasion pour l’inviter à ignorer ses contempteurs.

Des compliments révélateurs de soupçons
Après avoir soutenu que Amadou Bâ est un responsable « très important » pour l’APR, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale avait considéré que « si tout le monde travaillait comme lui, il n’y aurait pas de problème ». « J’ai toujours dit au président Macky Sall de faire descendre Amadou Bâ sur le terrain politique. J’ai plaidé cela. Vous êtes très utile pour le parti. Votre appui a été très déterminant dans nos victoires lors des législatives et à la dernière présidentielle », avait témoigné Cissé Lô à l’endroit d’Amadou Ba lors de son passage à l’hémicycle pour l’examen du budget 2020 du ministère des Affaires étrangères. Il n’avait pas manqué non plus de demander à Amadou Bâ de surveiller ses arrières en ces termes : « Aujourd’hui, des gens cherchent à vous trouver des cafards. Ne les regardez même pas, ignorez-les ! »

Dakar, loin d’être la chasse gardée de Amadou Bâ
Des conseils qui en disent long sur les relations très profondes entre Moustapha Cissé Lô et cet aspirant au pouvoir qui continue de cacher son jeu. Le concerné est par ailleurs coordinateur controversé de la majorité présidentielle dans le département de Dakar.