Thierno Bocum : « La démocratie c’est des combats, mais aussi des consensus »

Les rivalités politiques sont des moments importants dans la marche d’une République vers la performance démocratique, mais la concertation ou le dialogue reste, également une forme d’expression de la démocratie». C’est du moins l’avis du leader du mouvement politique, Alliance Générationnelle pour les Intérêts de la République, (AGIR), Thierno Bocoum, Par ailleurs Membre de la coalition Idy 2019. Dans un entretien accordé à igfm, l’ancien député à l’assemblée nationale soutient que, le combat de l’opposition commence d’abord par exposer «les recommandations à la table des concertations», dans la mesure où, le débat porte sur la révision des instruments de régulation et du jeu du système politique.

Les attentes de l’opposition par rapport au Dialogue national, les contestations de la légitimité de Macky Sall, les partis membres du Front National de résistance qui ne parlent pas le même langage, le choix du président du dialogue national, entre autres sujets ont aussi, été abordés par Thierno Bocoum dans son entretien avec igfm.