Recrutement Clientéliste À La Poste : Les Effectifs Passent De 2000 À 4000 Entre 2012 Et 2019

La Poste a changé de directeur général après la formation du gouvernement qui a suivi la réélection du président SALL. Ciré DIA a cédé sa place à Abdoulaye Bibi BALDE, limogé de son poste de ministre au dernier remaniement. Pour Thierno Alassane SALL, le président SALL a opéré ce changement pour masquer le « gangstérisme économique » érigé en mode de gestion de cette société publique.

«On savait qu’après la présidentielle, Macky SALL, une fois réélu, allait faire bouger le directeur dont les performances économiques relèvent du crime pour l’amener ailleurs », déclare président de la République des Valeurs, invité ce dimanche de Sud Fm.

Selon Thierno Alassane SALL, La Poste qui a « un déficit de plus de 60 milliards de F CFA » est la preuve vivante de la mal gouvernance du régime de Macky SALL.

« La masse salariale de La Poste fait 1,5 fois son chiffre d’affaires. Ça c’est un crime économique. Une telle situation n’existe dans aucun pays au monde », explique l’ancien ministre de l’Energie. Qui trouve que si La Poste en est là, c’est à cause des « recrutements politiciens massifs ».

« Entre 2012 et 2019, les effectifs sont passés de 2000 à près de 4000. Des gens sont recrutés et arrivés au bureau, ils n’ont même pas où s’asseoir », renseigne Thierno Alassane SALL.