Prof Abdoul Aziz Kassé cancérologue: «L’hydrogène sulfuré peut provoquer la mort immédiate»

Professeur Abdoul Aziz Kassé cancérologue, président de l’Institut du Cancer de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Prof Abdoul Aziz Kassé cancérologue: «L’hydrogène sulfuré peut provoquer la mort immédiate»

«L’hydrogène sulfuré peut provoquer la mort immédiate»

Qu’est ce que l’hydrogène sulfuré (H2S)?

L’hydrogène sulfuré est un produit issu de la dégradation de protéines contenant du soufre dans une atmosphère pauvre en oxygène.  Il est responsable de l’odeur fétide des excréments et des gaz intestinaux des hommes et des animaux. Dans la nature, l’hydrogène sulfuré peut-être produit par la décomposition des algues vertes sur certaines plages et étangs.  Cette production n’est possible qu’en présence de nitrates et en l’absence d’oxygène.

Il est également présent dans certaines substances issues du traitement des eaux usées et de la chimie industrielle (papeterie, tannerie, pétrochimie etc…)

Sa production est possible de deux façons simples : d’abord, en faisant réagir un mélange simple de soufre et de limaille de fer avec un acide, ensuite en faisant réagir du sulfure d’aluminium avec de l’eau

Certaines populations dakaroises pourraient être exposées à ce gaz, en cas d’explosion du canal des eaux usées, quelles sont les conséquences sanitaires de l’exposition à l’hydrogène sulfuré?

L’exposition à ce  gaz peut être responsable de conséquences multiples et variées. Les expositions aiguës à fortes doses s’accompagnent de troubles rapides, graves pouvant aboutir à la mort. Le nerf olfactif (permettant de percevoir les odeurs) est fortement altéré rendant la perception du gaz impossible. Le sujet perd connaissance après des mouvements respiratoires amplifiés, la mort peut survenir rapidement si le sujet n’est pas secouru en urgence.

Quels sont les risques à faibles doses auxquels s’exposent ces populations ?

Les expositions chroniques à faibles doses sont les plus courantes. Les premiers signes s’accompagnent d’une perte progressive de l’odorat. Cette conséquence est dangereuse car elle entraîne une mauvaise perception du danger.

Ensuite s’installent divers signes d’irritation des yeux et de la gorge.  Le sujet présente alors une toux douloureuse. En l’absence d’exposition, cette irritation peut disparaître en quelques semaines.

Sinon, la poursuite de l’exposition entraînera une perte de l’odorat. Cette tolérance accrue (on ne perçoit plus cette mauvaise odeur) expose, en quelques semaines, à des signes associant une diarrhée, une fatigue, des maux de tête, une irritabilité, des troubles de la mémoire, une perte de l’appétit, des vertiges. Plus tard, le produit expose à une perte de poids, une dyspnée (souffle court) et une inondation progressive des poumons.

Est-ce qu’une exposition prolongée de l’homme à l’hydrogène sulfuré (H2S) peut provoquer par exemple le cancer ?

Il n y a pas encore d’évidence scientifique permettant d’incriminer cette substance dans la survenue de cancers.

Que doivent faire les populations concernées pour se protéger contre ce gaz ?

L’homme dispose naturellement d’un outil de détection très sensible, l’odorat. L’odorat permet de détecter des concentrations extrêmement faibles de ce gaz. (Cf. Tableau 1)

A une forte concentration, le gaz paralyse les nerfs de l’odorat, devenant ainsi imperceptible donc d’autant plus dangereux. Pour cette raison, il est impératif, pour lutter contre cette intoxication, de mettre en place des mesures d’assainissement qui doivent comporter : l’information des populations et des professionnels, il faut doter les services d’assainissement d’équipes spécialisées rompues aux taches de détection, de surveillance et de traitement des sites et des personnes exposés, réaliser des installations d’assainissements de qualité et d’en vérifier l’intégrité régulièrement. En effet l’H2S attaque les ouvrages d’assainissement (parois des collecteurs, métaux et béton), les dégrade progressivement et peut entraîner leur effondrement.

VOIR TABLEAU CI-DESSUS

Tableau N°1 : Effets sur la santé en fonction de la concentration en hydrogène sulfuré

Concentration en ppmEffet sanitaire
0, 002 à 0,2Seuil olfactif selon les individus
3 à 5Perception d’une odeur forte
10  à 50Irritation des yeux
50 à 100Troubles oculaires graves
250Perte de l’odorat
300 à 500Troubles respiratoires graves, Danger de mort
500 à 1000Perte de connaissance avec arrêt respiratoire
1000Mort immédiate