Remèdes «Passe Partout» : Les «Garabou Garabou» Font Leur Autocritique

Dénoncés par les professionnels de la santé moderne qui les accusent souvent d’être responsables de l’apparition et de la prolifération de beaucoup de maladies au Sénégal, les tradipraticiens font leur mea culpa. En conférence de presse, mercredi, ces derniers se sont déchargés sur certains de leurs camarades qui, selon eux, prétendent avoir la solution à toutes sortes de maladies dont souffrent les populations.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), 80 % des populations africaines utilisent la médecine traditionnelle pour répondre à leur besoin de soins de santé. Cependant, des dérives sont notées chez certains «guérisseurs» qui, en effet, prétendent avoir la solution à toutes sortes de maladies. Ce qui expose davantage les patients à certaines pathologies que seule la médecine moderne peut traiter.

Ayant constaté ces menaces qui peuvent perturber la bonne marche de la santé au Sénégal et en Afrique avec certaines personnes mal intentionnées qui affirment détenir les pouvoirs mystiques, (Djinns) et soigner toute sorte de maladie, le tradipraticien, Mamadou Bâ et ses camarades ont tenu, avant-hier, une conférence de presse pour tirer la sonnette d’alarme et attirer l’attention des populations sur les dangers qui menacent leur santé. «Nous avons décidé de nous lever et de mener un nouveau combat pour rétablir la vérité. Une vérité qui consiste à dire aux Sénégalais qu’aucun tradipraticien ne détient le pouvoir de guérir toutes les maladies. Actuellement, il y a des brebis galeuses sans aucune connaissance qui se réclament tradipraticiens et experts en tout. Alors qu’ils ne disposent pas de laboratoires pour faire des analyses et autres appareils de la médecine moderne. Ce sont des gens qui cherchent de l’argent», lancent Mamadou Bâ et compagnie.

Pour eux, il urge de revoir tout le système de santé de la médecine traditionnelle. Parce que n’importe qui se réclame tradipraticien alors qu’il ne maîtrise rien. Pis, selon eux, les gens sont juste guidés par l’appât du gain et ne se soucient même pas de la santé des populations. A les en croire, ce métier est devenu un refuge pour chômeurs. Pour se faire remarquer et attirer le maximum de clients, révèlent-ils, ces tradipraticiens n’hésitent pas à investir certaines radios, télévisions, etc. pour attirer les populations et se remplir les poches. «Il faut oser le dire, le tradipraticien ne peut pas soigner toutes les maladies. Il faut qu’on sensibilise les populations. Nous les invitons à fréquenter d’abord les centres de santé qui sont équipés de tout le matériel de diagnostic», indiquent-ils.

Pour eux, il est clairement établi que la médecine traditionnelle a certes des vertus. Mais, elle a aussi ses limites que les praticiens doivent accepter. Ils dénoncent les agissements de ces charlatans qui profitent de la détresse de certains Sénégalais pour leur soutirer de l’argent.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.