Scandale Petro Tim : Eva Marie Coll Seck Et L’ITIE Volent Au Secours Des SALL

Le Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Sénégal (Cn-ITIE) s’invite dans le débat sur les opérations de cession des blocs Cayar offshore profond et Saint Louis offshore profond au cœur desquelles est cité le frangin du président de la République, Aliou SALL.

La structure, dirigée par le Pr. Eva Marie Coll SECK, qui s’apprête d’ailleurs à publier en octobre prochain son rapport portant sur l’année fiscale 2018, apporte sans réserve son soutien à tout organe habilité à faire la lumière sur cette affaire. Elle rappelle que depuis l’adhésion du Sénégal à cette norme internationale, en octobre 2013, le CNITIE a évalué, dans les cinq rapports de conciliation qui ont été publiés, les conditions d’octroi et de cession des licences et des permis miniers et d’hydrocarbures au Sénégal. Ce travail, selon une note parvenue hier à “EnQuête’’, a contribué à l’intégration de l’appel à manifestation d’intérêt pour l’octroi des blocs dans le Code pétrolier de 2019.

Précisant que l’ITIE n’a pas une vocation d’auditrice visant à établir la matérialité des faits ou à incriminer des personnes, le Pr. Eva Marie Coll SECK et ses collaborateurs soulignent que leur mission principale est de veiller à la publication régulière de toutes les recettes tirées de l’exploitation des industries extractives, ainsi que de tous les paiements versés à l’Etat par les sociétés extractives. A cet égard, ils recommandent un meilleur encadrement des conditions d’octroi des permis et licences dans le secteur extractif, notamment en précisant les critères techniques et financiers à utiliser dans les procédures.