AGRESSION À LA MACHETTE : SAER MBENGUE PRÉSENTÉ COMME UN DÉFICIENT MENTAL

L’affaire du présumé agresseur à la machette du lieutenant de police Omar Ba Diédhiou, ce dimanche, 15 septembre 2019 continue d’alimenter les débats.

Selon les Echos, après avoir été maitrisé par les gendarmes du poste de Tivaouane Peulh, Saer Mbengue a été évacué d’urgence au centre hospitalier de Pikine, suite à de graves blessures à la jambe et au dos, consécutives aux impacts de balles tirées à bout portant par le lieutenant de police Omar Ba Diédhiou. Celui-ci a été a été contraint par le très furieux conducteur de clando à ouvrir le feu sur lui, histoire de se dégager et surtout sauver sa peau face à la furie meurtrière de l’assaillant. Saer Mbengue est présenté, à en croire le journal, comme un déficient mental. Mais, relève la même source, lors de son audition, il n’a manifesté aucun signe de démence, de troubles psychiques ou troubles du comportement.

Placé sous le régime de la garde à vue, il est poursuivi pour tentative de vol avec effraction et usage d’arme blanche et coups et blessures volontaires contre l’agent de police.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.