Agressions de l’environnement : Le Sénégal veut désamorcer la bombe

La problématique de la question environnementale est devenue un enjeu crucial qui interpelle tout le monde. En effet, il faut savoir que plusieurs végétales et animales disparaissent en raison de la destruction de leur cadre de vie par l’homme. Mieux, les impacts négatifs de l’environnement entraînent des désagréments qui menacent l’existence de la planète. Aussi, pour faire face, il est opportun de prendre des mesures urgentes. Et pour cause, il faut bien s’insérer dans de hautes sphères de décisions pour impacter positivement dans la lutte pour la préservation de l’environnement. Ce qu’a réussi le Sénégal qui a intégré les instances africaines qui s’activent pour permettre aux populations de vivre dans un environnement sain. Et pour cause, le Sénégal qui a participé à la 17ème session de la Conférence ministérielle africaine de l’environnement (Cmae), tenue récemment à Durban (Afrique du Sud), a été désigné dans le Bureau de la Conférence, comme vice-président et rapporteur de la Cmae, représentant l’Afrique de l’Ouest.

Il faut dire que chaque sous-région dispose d’un vice-président et une d’entre elles, assure le poste de président. L’Afrique du Sud préside les deux années à venir. Une position qui permettra au Sénégal de présider, dans deux ans (2021-2022) la Cmae. Une étape importante pour jouer un rôle central dans la gestion de l’environnement en Afrique. Une bonne distinction pour le ministre Abdou Karim Sall qui dirige le département de l’environnement et du développement durable. Rappelons que le thème retenu était : «Agir en faveur de la durabilité environnementale et de la prospérité en Afrique.»

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.