Aliou Sall, sa femme, son chauffeur : Les secrets d’une contamination au Covid-19




Comme beaucoup de personnalités du monde sportif, artistique, politique et religieux à travers la planète, Aliou Sall, maire de la ville de Guédiawaye, est testé positif au Covid-19.

La maladie à Coronavirus est imprévisible et n’épargne personne. Aucune couche sociale. Aliou Sall l’a appris à ses dépens. Le frère du président de la République et maire de la ville de Guédiawaye allonge, depuis hier mardi, la liste des personnes atteintes de Coronavirus. Il a lui-même fait l’annonce sur les réseaux sociaux en ces termes : «Chers compatriotes, chers collègues maires, chers confrères du comité de suivi Covid-19, amis et parents, au moment où je vous adresse ce message, je me trouve à l’hôpital Dalal Jamm où je viens d’être interné. J’ai subi, en effet, un test du Covid-19 revenu positif ce mardi 26 mai. Je sollicite vos prières à Allah Swt pour un prompt rétablissement de tous les malades du Covid-19.»

Selon des informations obtenues de son entourage, c’est sa deuxième femme, Aïssata, contaminée par son chauffeur infecté au Covid-19, qui lui a transmis la maladie. Aliou Sall était au chevet de sa femme qui présentait, ces derniers temps, des signes de Coronavirus. Ils sont tous les deux internés à l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye, mais sont sans nouvelle du chauffeur. Le message d’annonce posté par le président de l’Association des maires du Sénégal (Ams) sur sa page facebook, pris avec des pincettes aux fins d’authentification, était loin de suffire pour que les gens se rendent à l’évidence de la véracité de l’information.

La réaction psycho-affective qui s’attache à sa personnalité suscitée par son statut de positif au Covid-19 a fait oublier qu’il ne saurait se soustraire d’un sort, d’un risque encouru par le commun des mortels. La surprise a fait oublier le caractère démocratique très marqué de la maladie qui a cloué au lit et emporté des personnes représentatives de toutes les catégories sociales de la population.

Dans son entourage familial et professionnel, la surprise est d’autant plus grande que l’édile de la ville de Guédiawaye aurait toujours fait montre d’une extrême prudence qui frise la paranoïa. Tout cela, pour ne pas s’exposer à la maladie. Sa dernière apparition publique remonte à la visite de terrain effectuée dans la commune de Guinaw-Rail Sud par le comité de suivi du Force Covid-19. Il s’était adressé à la presse pour donner des explications sur le cas d’école que constitue la localité en matière de distribution des vivres aux familles vulnérables.

A en croire une source, dès l’apparition des premiers cas au Sénégal, le président de l’Association des maires du Sénégal était de moins en moins visible au siège de l’Ams et à la mairie de Guédiawaye. Il ne se déplaçait que pour des raisons importantes. «Chez lui, en visite de courtoisie tout juste avant le début du mois de Ramadan, il avait désinfecté ses mains avec du gel hydro-alcoolique après avoir tenu mon portable alors qu’il portait un masque», relate un de ses proches.

Ses proches en quatorzaine

Comme c’est le cas en pareilles circonstances, des tests ont été effectués sur des membres de sa famille mis en quatorzaine en attendant la publication des résultats prévue aujourd’hui, mercredi 27 mai 2020. Selon certaines indiscrétions, bien que cloué au lit par une maladie redoutée et redoutable, le maire de Guédiawaye n’en garde pas moins toute sa lucidité, son calme et sa foi en Dieu renforcée par les nombreux appels de compassion et de solidarité qui proviennent de ses compatriotes sénégalais de tous bords.