Déplorant «L’inaction » D’une Partie De La Jeunesse, Cheikh KANTE Pour Le Service Militaire Obligatoire

Le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (PSE), Cheikh Kanté, a invité jeudi, le Conseil économique social et environnemental (CESE) à étudier les mécanismes législatifs et juridiques permettant le service militaire obligatoire afin de mieux cultiver le civisme.

Le ministre en charge du suivi du PSE auditionné devant le CESE réagissait à une interpellation du Conseiller Elhadji Momar Samb sur des questions de civisme et de valeurs sociales sénégalaises.

La présidente du CESE Aminata Touré a elle prôné une réflexion sur « l’homo senegalensis » dans le processus de développement du pays.

Pour le ministre en charge du PSE, cette réflexion sur le service militaire obligatoire devra se faire de concert avec les autres institutions de la République.

« Le capital humain de même que la transformation structurelle de l’économie tels que définis par le PSE ne pourront se faire sans ce civisme », a-t-il souligné.

Cheikh Kanté a toutefois déploré « l’inaction’’ d’une partie de la jeunesse qui ne prendrait pas assez d’initiatives notamment en matière agricole ».

Il a par ailleurs rappelé la nécessité d’associer à la politique du développement les Sénégalais qui « ont une formation autre que francophone », notamment les gens issus des daara et les « selfs made men ».

« Ces derniers souvent partis de rien ou de peu arrivent par moments à des stations leurs permettant de se prendre en charge mais aussi d’employer d’autres », a dit le ministre en charge du PSE