«Dès l’instant qu’on signe pour un mariage temporaire, il devient nul …»

Le mariage temporaire qui consiste à nouer une relation de mariage à une durée précise accordée par les deux partenaires n’est pas « légal » selon Ahmed Khalifa Niass.

La seule différence entre cette union et celle permanente est que le mariage temporaire se termine automatiquement sans divorce ou toute autre formalité de séparation et peut être renouvelé ou non selon la volonté des deux partenaires.

Malgré ce qui vient d’être avancé, cette question reste en controverse entre les sunnites et quelques branches chiites, donc que devons nous faire face à cette situation ? Suivre la raison ou les qu’en dira -t-on ? Sur ce, qu’en est-il du « takk souff » ?

Selon Ahmeth Khalifa Niass «Takk souff lou légal la …». Le mariage demeure correct dès le moment où c’est un acte convenu entre l’homme et la femme.

Toutefois il est possible de l’officialiser si les deux partenaires ne trouvent aucun danger à cette union. Au cas contraire, ils peuvent ne rien dire à personne pour préserver leur mariage. Ce mariage étant marqué par le sceau de la discrétion, nul ne peut savoir qui s’est marié avec qui.