Homosexualité : Mbaye Babacar Diop confirme les pressions de l’ONU

Mbaye Babacar Diop, nouveau directeur des droits humains au Sénégal, s’est prononcé sur la question de l’homosexualité. Le diplomate reconnait les pressions du comité des droits de l’homme pour une légalisation. Mais que ça ne passera jamais.

Interrogé sur la légalisation de l’homosexualité, le nouveau directeur des droits humains assure que le Sénégal n’accepte pas et n’acceptera pas des ingérences de cette nature. Il rajoute qu’enlever la disposition qui incrimine les actes contre nature va engendrer beaucoup de dérives.

Abrogation de l’article 319-3
« L’Onu demande au Sénégal une abrogation pure et simple de l’article 319, alinéa 3 du Code pénal sénégalais. L’article stipule que : « Sans préjudice des peines plus graves prévues par les alinéas qui précédent ou par les articles 320 et 321 du présent Code, sera puni d’un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 100 mille à 1 million 500 mille francs, quiconque aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe… » Enlever cet article du Code pénal est une porte ouverte à des dérives, ce sera la fin de notre histoire et de notre existence », a fait savoir Mbaye Babacar Diop.

Pressions vouées à l’échec
Poursuivant, M. Diop confirme que le comité des droits de l’Homme des Nations unies veut forcer le Sénégal à accepter les relations contre nature, à légaliser l’homosexualité, mais le Sénégal n’acceptera pas. « Même un couple marié religieusement ou traditionnellement entre une femme et un homme reconnu par la loi divine et humaine ne peut pas se permettre de faire tout ce qu’ils veulent dans la rue », ajoute-t-il.

Contraire aux bonnes mœurs
L’actuel directeur des droits humains indique que l’émanation d’une loi prend en compte toutes les dispositions psychologiques, anthropologiques, culturelles et sociologiques. En prenant en compte tous ces aspects, le Sénégal a fait des lois dont certaines sont contre de manière générale, tout ce qui est attentatoire aux mœurs.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.