Keur Madiabel : La ville du ministre de l’eau refuse de payer les factures !

La réforme de l’hydraulique rurale, qui devait donner aux associations des usagers des forages ( ASUFOR) le statut d’associations de consommateurs, qui vont veiller à la qualité de l’eau, et qui devait confier la gestion à l’office des forages ruraux ( OFOR), irrite de plus en plus le monde rural avec son lot de désagréments causés. À Keur Madiabel, département de Nioro, ville du ministre de l’Eau, les populations ont exprimé toute leur colère ce lundi.

» L’entreprise Flex Eau SA qui a une délégation de Service Public eau n’est pas compétente. En premier lieu, elle a tout bonnement augmenté le prix du m3 qui est passé de 200 à 250 francs CFA pour les ménages, de 100 à 250 francs CFA pour les périmètres maraîchers, même les écoles et les lieux de culte qui avaient une subvention, paient de leur poche, ce qui est inadmissible » a pesté Aboubacar Kébé, le cordonnateur de la fronde des villageois.

Tous les 17 villages de la commune sont affectés. Après de maintes conciliabules et démarches, les choses se détériorent. Le tissu économique local commence à être affecté. » Le secteur de la boulangerie qui emploie des centaines de jeunes, le maraîchage qui commençaient à stopper l’exode rural et l’émigration vont fermer boutique si des changements ne sont pas apportés aux prix du liquide précieux » continue t- il.

À Taiba Ndiouffene ou à Touba Niane, c’est l’accessibilité de l’eau qui est devenue problématique avec le nouveau exploitant Flex Eau. » Depuis une semaine, l’eau se raréfie, on est obligé d’attendre jusqu’à 3 heures du matin pour avoir 2 ou 3 bidons, alors que du temps de l’ASUFOR on avait jamais ce problème » se désole Abdoulaye Niane.

Résolues à ne pas payer la facture de ce mois, les populations de la commune de Keur Madiabel interpellent le ministre de l’Eau Serigne Mbaye Thiam qui est natif des lieux. » On va organiser un plus grand rassemblement dans les jours à venir. Pour ce mois, aucune facture ne va être payée mais aussi on interpelle le ministre pour qu’il prenne ses responsabilités pour qu’une solution soit trouvée » a conclu Mame Babou Kébé.

Rappelons que le contrat de Flex Eau SA concerne le périmètre composé par les régions de Kaolack et Kaffrine. Flex Eau SA aura à gérer un patrimoine de 279 systèmes d’approvisionnement en eau multi-village avec une production annuelle de 12 380 000 mètres cubes d’eau Les activités auront un impact direct sur près de 2 000 000 personnes.

lex EAU SA est le troisième délégataire de service public eau à signer un contrat d’affermage d’une durée de 10 ans avec l’Office des forages ruraux du Sénégal (OFOR).