LES COMMERÇANTS DU MARCHÉ PETERSEN INDEXENT LA MAIRIE

C’est devenu courant, les incendies au marché Petersen. Hier matin, encore un incendie qui s’est déclaré audit lieu réduisant en cendres plusieurs magasins, cantines et autres étales de produits et marchandises de vendeurs à la sauvette.

«Cet énième incendie est celui de trop », selon les commerçants de ce marché. El. HadjiThiaw, la soixantaine révolue, la mine triste comme abattu par ce drame qui a tout emporté dans son magasin indexe directement les autorités, avec en tête le maire e Dakar Plateau Aliou Ndoye, par ailleurs ministre de la Pêche, qu’il accuse d’avoir autorisé les marchands ambulants et autres vendeurs à la sauvette à envahir la rue entrainant ainsi des encombrements avec des branchements clandestins. A son avis, au-delà de la volonté divine, ce drame est le résultat du laxisme du maire qu’il a rencontré personnellement pour l’alerter sur la situation du marché qui n’était pas de bon augure. Il raconte ainsi avec amertume : « nous avons été chez le maire, le sous-préfet et le préfet pour les alerter sur la situation mais ils n’ont rien fait ».

Le bilan, même s’il n’est pas encore effectif, reste lourd puisque El. Hadji Thiaw estime sa perte à minimum 35 millions de nos francs. Il appelle ainsi l’Etat à intervenir pour régler ce problème. « Nous ne sommes pas contre les marchands ambulants, mais venir encombrer comme ça la rue avec tous ces risques-là est inacceptable. C’est pourquoi ils nous prennent comme des ennemis » lâche-t-il.

Venu au chevet des sinistrés pour les assister, l’Union nationale des commerçants du Sénégal (Unacois/Jappo), par la voix de son secrétaire général Mamadou Dieng, n’y est pas allée par mille chemins. Le son de cloche est ainsi le même, car selon Mamadou Dieng, « on ne peut pas autoriser l’envahissement d’une ruelle comme ça sans pour autant prendre les dispositions nécessaires pour pallier d’éventuelles catastrophes ». « Il y a un réel problème lié à l’organisation et au comportement de certains commerçants. L’un dans l’autre, c’est l’Etat qui est le principal responsable, c’est pourquoi nous l’appelons à veiller à la sécurité des commerçants en mettant plus de l’ordre dans ce marché », tonne-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.