Les victimes du TER portent plainte contre l’Etat du Sénégal

Les impactés du Train express régional (TER) ont porté plainte contre l’Etat du Sénégal pour mauvaise exécution du projet. Les personnes affectées réclament les 10 milliards de F Cfa destinés aux fonds sociaux.

Ils sont plus de dix mille personnes. Les impactés du Train express régional (Ter). Tous, ils parlent d’indemnisation équitable. « On va directement vers la paupérisation parce qu’actuellement nous sommes victimes d’une mauvaise exécution du projet » a déclaré sur Rfm Ibrahima Cissé, coordonnateur national des impactés TER.

Rétrospective
Une somme de 50 milliards de F Cfa a été destiné aux personnes affectées par le projet. Une autre enveloppe de 10 milliards de F Cfa, en guise de fonds sociaux, a été alloué aux impactés du Train express régional (TER). « Depuis deux ans, on a quitté les lieux et ils (Ndlr: l’Etat) ne parviennent pas à honorer ces engagements. C’est des sommes qui nous sommes dues et que nous ne pouvons pas recevoir jusqu’à présent. Là, c’est un problème et on pose cette question à l’Apix. Où est passé cet argent-là« , se désole M. Cissé.

Souffrance

En attendant de rentrer dans l’intégralité de leur fond, les victimes du projet continuent disent-ils de souffrir. « Pour certains, on a vu qu’ils étaient propriétaires – hier – de maison, aujourd’hui, ils sont devenus des locataires. Des milliers de chefs d’entreprises qui se retrouvent à la faillite totale« , a expliqué le coordonnateur national des impactés TER.

Réaction d’Apix
Le projet est exécuter dans la plus grande transparence et le plan d’accompagnement est toujours en cours, a réagi Mountaga Sy, directeur général de l’Apix depuis Paris.

Train express régional (TER)
Le projet du TER va coûter plus de 560 milliards de F Cfa selon le gouvernement. L’inauguration initialement programmé le 31 décembre 2019 n’a pas eu lieu.